Menu

A propos du travail le dimanche

0 Comments


Le dimanche 18 août, plusieurs députés de La République en Marche ont proposé d’aller « plus loin sur le travail du dimanche ». En créant des « zones touristiques spéciales » (qui vont forcément profiter de l’arrivée des JO pour être élargies), en changeant à nouveau la réglementation… La part des salariés qui travaillent le dimanche à augmenté de 9 points en 20 ans, de 20 à 29%. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant. En comptant les « indépendants » du bâtiment, de la livraison ou de la production industrielle, les faux « micro-entrepreneurs », c’est encore pire !

Au début, beaucoup de gens étaient pour le travail du dimanche : Avec des salaires doublés ou triplés le dimanche, cela représenter une manne non négligeable, surtout dans le commerce où les salaires sont assez bas. Sauf qu’évidemment, le but des entreprises est de faire le plus de profit : Flux tendu dans le domaine de la production, prendre des parts à la concurrence dans le commerce et la distribution… Bref : les salaires ont baissé le dimanche, le « libre choix » est devenu une obligation. Et tout ça avec un seul argument : « Les gens veulent faire leurs courses le dimanche ». En voilà un argument égoïste et individualiste pathétique ! Les petits bourgeois qui n’ont jamais eu à travailler le dimanche, peut être ! Mais ceux qui voient leur vie de famille démolie par un employeur qui t’oblige à venir le dimanche, sans que les salaires soient vraiment augmentés, eux ils n’en ont pas forcément envie. D’ailleurs les grèves contre le travail du dimanche se multiplient. Casino, Bricorama, Leroy Merlin, FNAC… Cela est “tout à fait normal”, car ce se sont pas les prolétaires qui profitent des boutiques ouvertes en centre-ville, mais bien les petits-bourgeois et les bourgeois friqués qui peuvent désormais acheter ce qu’ils veulent quand ils veulent.

Pourtant, le dimanche est important : Le samedi soir et le dimanche pour se retrouver entre amis ou en famille, jouer avec ses enfants, militer, faire les tâches domestiques ensemble… Bref : Avoir une vie sociale stable ! On ne peut pas estimer que tout est histoire d’achat, de commerce, c’est profondément inhumain. Ce qui importe réellement, ce sont les rapports sociaux entre les gens ! La Cause du Peuple n’appellera pas au boycott du travail du dimanche. Nous ne sommes ni assez influents, ni naïf pour croire que c’est par la consommation que quoi que ce soit changera, ne serait-ce que d’une part parce qu’une partie de la population à intérêt réellement au travail du dimanche et bien sur ceux qui consomment le plus parce qu’ils sont plus riches, même si c’est une minorité…

La Cause du Peuple appel ses sympathisants et lecteurs à soutenir les luttes contre le travail du dimanche, qui devront la faire fermer aux salauds qui veulent nous faire travailler, travailler sans relâche au lieu de vivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *