Menu

Rapport des services de renseignement : les Maoïstes s’étendent dans de nouveaux districts au Kerala

0 Comments


Le Comité Spécial de Zone des Ghâts occidentaux (WGSZC) du Parti Communiste d’Inde (maoïste) a renforcé l’Armée de Libération Populaire (PLGA) dans cinq districts de l’Etat du Kerala, selon un communiqué de la branche de renseignement de la brigade anti-naxal de la police d’Etat.

Le rapport soumis au gouvernement a indiqué qu’il y avait une augmentation alarmante du nombre de membres de la PLGA se rendant dans ces régions, deux ans après la mort de hauts dirigeants du Parti lors d’une rencontre dans la forêt de Nilambur. Environ 45 membres de la PLGA ont participé à un programme d’hommage aux martyrs organisé à la frontière forestière de Wayanad-Kozhikode au cours de la dernière semaine du mois d’août.

La réunion, à laquelle ont assisté les membres du Comité Central du Parti et les membres du comité de zone spécial de Dandakaranya (DKSZC), a décidé de renforcer cinq comités de branche à Kannur, Kozhikode, Palakkad, Wayanad et Malappuram.

 L’équipe a déjà confirmé la présence des dirigeants maoïstes Danish, Ganesh et Prasanna dans la forêt de Nilambur la semaine dernière.

On s’attendait à ce que le décès du membre du Comité Central du Parti, Kuppu Devraj, et de son assistant Ajitha, lors d’une rencontre [NDLR: le mot “rencontre” est utilisé par les médias indiens pour parler d’une embuscade préméditée] avec la police le 24 novembre 2016 à Nilambur, soit un revers majeur pour les activités des forces naxal dans la région. Mais le dernier rapport souligne que le nombre de membres de la PLGA au Kerala est passé de 25-28 à 45 car un groupe de personnes non identifiées, comprenant des cadres des États du nord de l’Inde, a récemment rejoint le groupe, opérant une tri-jonction du Kerala, du Tamil Nadu et du Karnataka.

Selon des sources de l’escouade anti-naxal, seuls les cadres du Kerala, du Karnataka et du Tamil Nadu travaillaient auparavant pour le groupe dans la région, mais la présence de cadres de l’Andhra Pradesh, du Chhattisgarh et du Jharkhand dans les forêts du Kerala cause des inquiétudes majeures aux forces de sécurité.

Par ailleurs, des affiches publiées au nom de PCI (maoïste) dans diverses zones rurales de Kozhikode accusent le gouvernement d’État de la récente inondation. Un panneau apparaissant au nom du comité régional de Kabani du Parti allègue que le gouvernement, qui avait reçu des avertissements appropriés sur les fortes pluies et les inondations, a malheureusement échoué à prendre les mesures appropriées pour évacuer les gens à temps.

Traduction d’un article de Times of India.

Source : https://timesofindia.indiatimes.com/city/kochi/maoists-spreading-to-more-districts-intelligence-report/articleshow/65728370.cms

1 thought on “Rapport des services de renseignement : les Maoïstes s’étendent dans de nouveaux districts au Kerala”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *