Menu

Contrôleurs, ennemis du peuple !

0 Comments


Le prix des transports est de plus en plus exorbitant. Que ce soit l’essence qui augmente à vue d’oeil, les abonnements des transports en commun dont les prix grimpent, les tickets à l’unité qui explosent ou encore le prix des longs trajets, se déplacer devient de plus en plus difficile pour les travailleurs et travailleuses les moins aisés. Partir en vacances ou en weekend devient inaccessible à cause du prix du transport. Par exemple, à Noël les billets en aller-simple peuvent dépasser les 100 euros !

Dans les grosses entreprises de transport, il y a plusieurs types de travailleurs. Il y a d’abord les ouvriers et ouvrières, qui font tourner le système, qui conduisent les bus, réparent les trains, les rails, les systèmes électriques, etc. Et il y a les contrôleurs.

Le 13 octobre, une note nous apprend que dans le centre SNCF d’Asnières, les contrôleurs sont incités à mettre le plus d’amendes possible pour gagner un chèque cadeau d’une valeur de 250, 100 ou 50€ sous la forme d’un « jeu concours ».

Le métier de contrôleur puait déjà la merde. Les contrôleurs zélés qui parcourent les wagons et les couloirs des métros étaient déjà nombreux, mais il en reste parfois qui laissent passer des gens, ferment les yeux régulièrement sur des petites infractions.

Pour combattre ça, la SNCF déshumanise les fraudeurs qui sont souvent les plus pauvres et les plus précaires, les jeunes, les étudiants. Elle incite les contrôleurs à chercher la petite bête, le petit truc qui n’est pas parfaitement en règle, pour mettre une amende, car plus ils mettent d’amende, plus ils auront de chance de gagner les chèques cadeaux.

C’est à ça que ressemble le monde vers lequel nous allons, un monde où il est rentable de mettre des amendes à des gens qui n’ont pas les moyens de payer, ou tout simplement qui aimeraient mettre leur argent dans quelque chose de plus utile pour améliorer un petit peu le quotidien. Les gens qui ont eu cette idée devraient avoir honte, mais il est plus probable qu’ils se réjouissent et ont gagné des primes à trouver des nouveaux moyens d’emmerder le peuple.

Les contrôleurs n’ont jamais été « des travailleurs comme les autres » mais les flics des transports en commun qui ont pour rôle de racketter une fois de plus les travailleurs, qui ont déjà été exploité une première fois à l’entreprise.

Contre les contrôles, contre les amendes qui nous mettent dans la merde, organisons nous !

Étiquettes : , , ,

1 thought on “Contrôleurs, ennemis du peuple !”

  1. Mamadou Niang dit :

    Sans compter la securite ferroviaire : juste des bacqueux avec ecris SNCF dessus coupable des memes atrocités que les susnommés. Les controleurs sont desormais quasitjrs accompagnés de ces molosses et multiplient les humiliations et insultes reactionnaires (sexiste, raciste,homophobe) à la maniere des poulets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *