Menu

Incendie revendiqué par les Gilets Jaunes au centre des finances publiques de Riom

0 Comments


Le 1er décembre, c’était les beaux quartiers de Paris et les voitures de luxe qui brûlaient en Île de France, et les préfectures ailleurs, comme au Puy-en-Velay. 

C’est à nouveau en Auvergne que les Gilets Jaunes ont cette fois visé directement un bâtiment de l’Etat, le Centre des Finances Publiques. Des pneus ont été allumés dans la nuit du 4 au 5 décembre, faisant flamber la façade et le système de sécurité des portes. Le bâtiment est par conséquent inutilisable.

Ce sont les journaux régionaux France 3 Auvergne et La Montagne qui ont rapporté cette histoire. France 3 mentionne un communiqué de presse et une revendication de Gilets Jaunes. 

“Par l’incendie symbolique du centre des finances publiques de Riom, nous lançons un appel à tout le peuple qui n’en peut plus de se tuer au travail pour des salaires de misère, qui n’en peut plus d’être taxé par l’État qui redistribue notre argent aux plus riches”. “Cet État n’est pas le nôtre, le peuple n’a aucun pouvoir de décision. Cet État est au service d’une poignée de grands bourgeois qui profitent de notre travail”, écrivent les auteurs, appelant “à refuser toute négociation, à combattre et résister jusqu’à la victoire”. C’est le contenu de la revendication rapportée par le Figaro.


Le Parisien-Aujourd’hui en France indique que c’est la première fois qu’une action des Gilets Jaunes est revendiquée de cette manière.

Ce genre d’actions déterminées montrent que ce mouvement ose lutter, pour pouvoir vaincre. Elles rappellent les événements de samedi dernier et du début de la semaine partout dans l’Etat français. A l’initiative des lycéens et des Gilets Jaunes, des ronds points, des lycées et des péages ont été bloqués et se sont embrasés contre la vie chère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *