Menu

« Quartiers de reconquête républicaine » : le maintien de l’ordre à la française

0 Comments


Un vocabulaire digne du far-west et de la conquête de l’ouest américaine, tiré de l’imaginaire “cowboy contre indiens” qu’on retrouve souvent dans la tête des flics dans les quartiers : c’est dans ces termes que Castaner, ministre de l’intérieur, a annoncé 32 nouveaux quartiers “QRR”, “quartiers de reconquête républicaine”.

En Ile de France surtout, avec Aubervilliers, Grigny, le quartier nord de Saint-Denis, mais aussi à Rouen, Lunel, Grenoble dans les colonies comme à Pamandzi à Mayotte.

Les QRR, qui existent depuis Gérard Collomb, ancien ministre de l’intérieur et maire de Lyon qui avait laissé proliférer les milices fascistes qui tabassent et ratonnent en toute sécurité. Dans les faits, ils consistent en un nombre de flics renforcés dans ces zones dans le cadre de la “Police de sécurité du quotidien” (PSQ). C’est le renforcement du flicage et le déploiement de nouveaux cowboys en plus de la BAC et de la municipale, “une police forte” comme dit Castaner.

Désormais ce seront plus de 42 quartiers qui seront concernés par ces mesures, et des centaines de nouveaux flics déployés spécifiquement à ces endroits là. Depuis l’Etat d’urgence permanent et l’augmentation croissante de la répression de l’Etat, le maintien de l’ordre dans l’Etat français progresse toujours sur la même route, celle de la dictature ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *