Menu

Bilan de la Conférence des Organisations de Masse Révolutionnaires

2 Comments


Au cours du dernier week-end de février, la Conférence des organisations de masse révolutionnaires s’est déroulée dans l’État français. Cet événement de trois jours, le premier du genre, a été convoqué par les camarades de Jeunes Révolutionnaires au début du mois de février. La Cause du Peuple y était et vous raconte.

Les Jeunes révolutionnaires avaient décidé, au début de cette année 2019, qu’une Conférence des organisations de masse révolutionnaires était nécessaire. Elle devait renforcer la dynamique de JR et alimenter le développement d’autres secteurs d’organisations de masse révolutionnaires. Trois autres secteurs ont été identifiés avant la Conférence par les camarades : les travailleurs, les femmes et les LGBTI révolutionnaires. Ces trois premiers secteurs, suivant celui des jeunes, devaient être les premiers à recevoir un travail dédié.
En tant que média révolutionnaire, JR nous avait invité à faire une présentation et à chroniquer le déroulement de la conférence.

Dans le développement d’un mouvement révolutionnaire puissant, comme on peut le voir dans des pays comme l’Inde ou les Philippines, de nombreuses autres organisations révolutionnaires et progressistes seront créées dans tous les domaines, comme les prolétaires immigré.es, les étudiantes et étudiants, les artistes etc.
Le principal objectif politique de la conférence était de structurer toutes ces différentes luttes dans les masses et chez les Jeunes Révolutionnaires de manière à ouvrir la voie à un Front Uni révolutionnaire le plus large possible.

Pour JR, l’organisation de la conférence a été un succès.

Tout d’abord, de nombreux documents de formation destinés aux jeunes camarades des masses ont été présentés au cours de la conférence. L’objectif principal était de préciser les points d’unité des JR et de créer une Formation Initiale (FOIN) et des Formations de Base (FOBA) pour l’ensemble de l’organisation. Le résultat final de ce travail a été présenté lors de la conférence sous la forme de 5 brochures et d’une Formation Initiale (FOIN). Une 6ème brochure sur la question de l’environnement a été proposée lors de la conférence. L’unité de l’organisation a été renforcée par de nombreuses discussions concrètes et pratiques sur la manière de mettre en place un travail de masse efficace.

Deuxièmement, la conférence a aidé les JR à préciser leur structure et à adopter des méthodes de direction correctes. En plus de cela, le traitement et la prévention des abus et des agressions au sein de l’organisation a été très discuté. C’était un objectif particulièrement important pour les Jeunes Révolutionnaires. Au cours de la conférence, cette question a été discutée et des mesures sur le libéralisme (c’est-à-dire les pratiques individualistes et incorrectes dans les organisations) et les violence sexuelles et sexistes ont été présentées pour être mises en place dés maintenant.

Ce travail sur les méthodes correctes pour traiter les agresseurs au sein d’organisations de masse révolutionnaires a été réalisé par des camarades femmes. Au cours de la Conférence, ces mêmes camarades ont créé un organe de coordination des femmes visant à créer dans un proche avenir une organisation de masse dédiée aux femmes révolutionnaires. Dans la société française, comme dans tous les pays, la place des femmes dans la société capitaliste patriarcale en fait la grande majorité de la classe ouvrière et des masses populaires. Organiser les femmes et libérer le potentiel révolutionnaire des femmes des masses est donc la tâche principale de cet organe de coordination. Cette coordination des femmes a été approuvée à l’unanimité par les camarades présent.es à la Conférence.

Pendant la conférence, les camarades ont pu présenter leur travail sur une organisation révolutionnaire LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes) : l’Action Révolutionnaire LGBTI. Dix points d’unité ont été défini pour l’organisation, utilisant le travail de camarades de par le monde (principalement le Front militant Stonewall) pour présenter la théorie d’une organisation révolutionnaire LGBTI. L’organisation a pour objectif l’autodéfense des LGBTI contre les agresseurs, l’État bourgeois et les réactionnaires dans tous les domaines de la société, principalement dans le domaine médical. Elle souhaite également développer une solidarité révolutionnaire entre les LGBTI des masses populaires et lancer un travail d’archives sur l’histoire des LGBTI dans l’État français et à l’étranger, en lien avec la lutte internationale. L’initiative a été massivement applaudie et félicitée par la Conférence.

Enfin, un développement très important a été réalisé pour une organisation de masse des travailleurs. Sous le nom actuel de Front Prolétaire, une initiative de travailleurs a été présentée par les camarades lors de la conférence dans le but de réunir les jeunes travailleurs de JR et les sympathisants plus âgés du mouvement révolutionnaire au sein d’une organisation de masse unie. Le Front Prolétaire a pour objectif de combattre principalement dans les usines et les lieux de travail, mais pas seulement. Son but est d’organiser les camarades de notre classe au sein d’une grande organisation révolutionnaire. La place d’une telle organisation par rapport aux syndicats a été discutée et nos camarades continueront à agir en leur sein. Les camarades étaient d’accords pour que le Front Prolétaire utilise tous les moyens nécessaires pour faire avancer la cause du prolétariat et de son cœur, la classe ouvrière, sur une voie révolutionnaire. Ils luttent contre l’économisme, le légalisme et cherchent à unir largement les masses prolétaires qui ne sont pas encore organisées. Les camarades considèrent que les prolétaires immigré.es et les femmes de la classe ouvrière sont particulièrement importants dans le déploiement de leur travail de masse. Les camarades du Front Prolétaire publieront tous les mois un bulletin gratuit sur l’actualité de la classe ouvrière, qui paraîtra dans chaque numéro de notre journal. La décision de former le Front Prolétaire a été accueillie avec applaudissements et enthousiasme.

Toutes ces initiatives se sont réunies à la fin de la conférence pour discuter des dates à venir et pour travailler ensemble sous la forme d’un Front Uni révolutionnaire. Notre media continuera, comme il l’a fait pour JR, de propager les actions et événements de toutes les organisations révolutionnaires, et de chroniquer le développement des mouvements révolutionnaires dans l’Etat français et à l’international.

La Conférence a également été un moment de profonde camaraderie et de célébration du 47e anniversaire de la mort du travailleur maoïste Pierre Overney.

Pour qu’avance la Cause du Peuple, développons les organisations de masse révolutionnaires !

2 thoughts on “Bilan de la Conférence des Organisations de Masse Révolutionnaires”

  1. Camarade Argala dit :

    et une organisation de racisé-e-s c’est pas prévu ?

    1. admin dit :

      L’organisation des prolétaires immigré.es et racisé.es est importante et devrait suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *