Menu

Acte XVIII : 4 mois de Gilets Jaunes

0 Comments


Le 16 Mars 2019 a eu lieu l’acte XVIII des Gilets Jaunes. De nouvelles manifestations partout en France, avec une combativité retrouvée le jour même où le faux “Grand Débat” de Macron prenait fin.

Avec ces mobilisations, cette lutte prolongée, celles et ceux qui se révoltent ont montré au gouvernement qu’il ne pouvait pas faire taire leur voix. De nombreuses personnes ont été arrêtées, condamnées, violentées, mutilées pour leur engagement.

C’était également le 16 Mars qu’avait lieu la Marche annuelle contre les violences d’Etat à Paris. Ces violences, le plus souvent policières, qu’on retrouve dans les quartiers et dans les manifestations, sont le résultat de décennies où l’Etat français a construit et renforcé son dispositif de maintien de l’ordre. Dans l’Etat français, la République s’est construite sur le sang : celui de la Commune de Paris, et celui de tous les peuples colonisés. Il n’est pas étonnant qu’aujourd’hui, cette même République utilise ces moyens contre celles et ceux des masses populaires qui refusent de se ranger. Contre celles et ceux qui depuis 4 mois, ou depuis toute leur vie, vont fondamentalement contre l’Etat bourgeois.

C’était également le 16 Mars qu’avait lieu la “Marche du Siècle”, sur les questions d’environnement et d’écologie. Dans les masses qui se sont activées pour les Gilets Jaunes, la question de l’environnement était très présente, puisque le gouvernement les accusait d’aller contre une mesure “écolo”. La responsabilité de ceux qui contrôlent la production était pointée du doigt, et sur les ronds points et dans les manifs, les gens demandaient que la question de l’environnement soit traité par les masses, et pas par des taxes. Face aux illusions libérales qu’un petit changement individuel est suffisant, ou que cet Etat va faire quoi que ce soit pour améliorer la situation, nous devons toujours avancer cette ligne : une écologie révolutionnaire, c’est traiter l’environnement en partant des masses, pour un mode de production viable à notre survie, le socialisme.

En résumé, 4 mois de Gilets Jaunes, de nombreuses luttes, encore plus de raisons de se révolter. Continuons sur cette voie, et avançons vers la révolution !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *