Menu

Paris: Conférence sur la Guerre Populaire aux Philippines et en Inde

0 Comments


Le vendredi 19 avril, dans le cadre de la semaine anti-impérialiste, une conférence a eu lieu sur la guerre du peuple en Inde et aux Philippines, où Christophe Kistler, coordinateur de Redspark, a parlé de la guerre populaire aux Philippines et l’anthropologue galicien Adolfo Naya a parlé de la guerre populaire en Inde.

Le camarade Christophe a fait un récit historique du colonialisme espagnol et Yankee, qui a conduit à la création du Parti communiste des Philippines et au début de la guerre populaire, fournissant des données très intéressantes sur la situation actuelle de la guerre populaire. L’héroïque nouvelle armée populaire (NPA) a célébré cette année son cinquantième anniversaire.

Le camarade Adolfo a voulu souligner l’importance d’être dans une ville où se sont déroulés des moments historiques de la lutte des classes, tels que la Commune de Paris en mai 68, les révoltes des Banlieues et maintenant le mouvement des Gilets jaunes. Il a également rappelé la figure du camarade Pierre, décédé il y a plus d’un an, dans un accident mortel, ainsi que la lutte du prisonnier politique George Abdallah.

Il a lancé sa conférence appelant à la libération immédiate du professeur GN Saibaba et de tous les prisonniers politiques en Inde et dans le monde, soulignant l’importance de la solidarité internationaliste avec les prisonniers politiques en Inde, ainsi que d’arrêter l’opération génocidaire «Green Hunt».

Il a également appelé à la solidarité avec la guerre populaire en Inde, en raison de l’importance d’un mouvement communiste révolutionnaire du présent et de l’avenir pour une nouvelle société sans exploitation, sans racisme, sans castes et sans patriarcat, non seulement pour l’Inde mais aussi pour les peuples du monde entier. Il a souligneé l’importance de la création de véritables partis communistes révolutionnaires dans les États impérialistes comme moyen de soutenir la guerre du peuple en Inde.

Son intervention a fini par déclarer qu’il était aussi un “naxal urbain” et avec un chaleureux “Lal Salaam!” (Saluts Rouges!)

1 thought on “Paris: Conférence sur la Guerre Populaire aux Philippines et en Inde”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *