Menu

Brésil : les paysans révolutionnaires électrifient leur région

0 Comments


Traduction d’un article d’Incendiary News

Depuis plus de quinze ans, les paysans de la zone révolutionnaire Renato Nathan se sont battus pour l’électricité et ont finalement atteint cet objectif. La lutte pour l’électricité fait partie de la révolution agraire dans la région. Elle permet aux familles paysannes d’accroître leur production, d’améliorer leur niveau de vie et d’apporter un soutien matériel à d’autres paysans pour la conquête de terres.

Les paysans ont commencé à occuper des terres précédemment occupées par la centrale de Utinga Leão en 2003 et, au fil des années, le mouvement est devenu plus grand et plus militant. En 2009, la centrale avait tenté d’expulser illégalement des familles de la région, mais les agriculteurs et les dirigeants de la Ligue des Paysans Pauvres (LCP) de Messias-Alagoas ont héroïquement résisté à Utinga, tandis que d’autres abandonnaient leurs terres.

De 2012 à 2015, la zone s’est étendue à l’ensemble de la région abandonnée par Utinga; ils l’ont également rebaptisée «Zone révolutionnaire Renato Nathan», en commémoration d’un héros dans la lutte pour la terre qui a été assassiné par des propriétaires terriens à Rondônia. Ils ont également construit un quartier général en maçonnerie, ce qui leur a permis de construire des logements stables. Il y avait un tribunal populaire, dans lequel des certificats de possession étaient accordés aux familles paysannes qui travaillaient sur la terre.

Pendant des années, l’électricité avait été promise à la région sans succès, mais en avril 2018, les paysans ont organisé une grande manifestation à Messias, défilant dans la ville et terminant finalement devant l’hôtel de ville. Tout au long de la marche, ils ont attiré le soutien de nombreuses personnes de la ville, ainsi que de paysans révolutionnaires d’autres régions, forçant la ville à former une commission de conseillers pour approuver le projet d’électricité.

Récemment, les pôles de transformateur et les câbles de transmission ont finalement été installés, permettant ainsi un flux continu d’énergie électrique vers les maisons des familles paysannes de la région. La LCP a prévu d’organiser une commémoration pour cet exploit historique le 12 juin, ainsi qu’un hommage à la vie de Jose Adeilton, un dirigeant qui a joué un rôle déterminant dans la stratégie de lutte pour l’électricité et est décédé avant que cet objectif ne soit finalement atteint.

Même avec cette victoire, la lutte pour la terre n’est pas terminée, Bolsonaro s’est déjà montré un adversaire vicieux du mouvement et un allié des grands propriétaires terriens. Le 29 avril, Bolsonaro a annoncé son intention d’envoyer un projet de loi au Congrès, qui exempte les propriétaires fonciers de toute punition lorsqu’ils assassinent des paysans sans terres occupant des terres abandonnées et il veut classer la lutte pour la terre comme mouvement terroriste.

Le LCP a répondu violemment à Bolsonaro: «La réaction pense qu’elle va toujours vaincre les masses, mais les paysans ont beaucoup appris et se battront, non pas selon la provocation de leurs ennemis jurés, mais à leur manière, et au moment qui leur convient le mieux, ils vaincront inévitablement, armes en main. Et pour les paysans, survivre, c’est conquérir une terre sur laquelle travailler! ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *