Menu

Si tu veux mon avis : au Soudan l’armée cherche à écraser la révolution

0 Comments


Tiré de Si tu veux mon avis

Si tu veux mon avis, il est très important de parler de ce qu’il se passe actuellement au Soudan.

Peu de gens sont au courant en Occident, les grands médias en parlent très peu, mais depuis décembre, le Soudan vit une véritable Révolution qui depuis hier, lundi 3 juin, subit une répression extrêmement féroce de la part de l’armée qui a décidé de mettre fin au mouvement en tuant des dizaines de protestataires.

Le 19 décembre 2018, l’augmentation du prix du pain au Soudan déclenche des manifestations spontanées dans la ville d’Atbara, au nord du pays. Très vite, les manifestations s’étendent à tout le territoire soudanais et sont violemment réprimées par l’armée, sous les ordres d’Omer El Béchir, Président du pays depuis 1989. La répression fait plusieurs dizaines de morts et le mouvement évolue dans ses revendications pour demander la chute du régime qui, sous la pression de l’impérialisme occidental, avait appliqué les mesures d’austérité favorables aux puissances impérialistes occidentales voulues par le Fond Monétaire International. Après plusieurs semaines de manifestations et de grève, Omer El Béchir limoge le gouvernement et proclame l’état d’urgence le 23 février 2019. Les manifestations continuent et le 11 avril 2019, l’armée renverse le Président, le place en détention et prend le pouvoir. Depuis, les manifestants campent devant le QG de l’armée et continuent à manifester pour une transition du pouvoir vers les civils.

L’armée, qui avait promis de ne pas massacrer les protestataires, a donc décidé hier de violemment réprimer le mouvement avec l’espoir d’y mettre fin. Les campements des protestataires ont été évacués dans tout le pays, les tirs à balles réelles de l’armée ont fait 35 morts. En réaction, les forces révolutionnaires ont rompu les pourparlers engagés avec l’armée. L’association des professionnels soudanais et le parti communiste soudanais, en première ligne de la contestation, appellent au soulèvement du peuple, à la grève générale et à la désobéissance civile. D’après les informations trouvables hier sur Twitter, plusieurs quartiers des grandes villes du pays étaient déjà entrés en révolte en réaction à la brutale répression.

Aujourd’hui, il est très difficile d’avoir des informations car la junte militaire au pouvoir a fait couper internet dans tout le pays, empêchant les soudanais d’avoir des informations et d’en communiquer.

Cette Révolution soudanaise commencée il y a bientôt six mois est un des faits marquants de la fin d’année 2018 et du début de l’année 2019. Les masses populaires soudanaises, héroïques, ont osé se lever face à leur Président, vassal de l’impérialisme, face au système qui les maintient dans la pauvreté et qui permet aux grandes puissances occidentales mais aussi à la Chine de piller les richesses du pays. Malgré la brutale répression, les perspectives positives de la Révolution existent bel et bien tant la détermination du peuple soudanais est forte, tant la détermination du Parti communiste soudanais et de l’association des professionnels soudanais est inébranlable !

Si les grands médias ne parlent que très peu de cette révolte, alors nous devons en parler, pour populariser la lutte du peuple soudanais, pour afficher notre soutien, pour prévenir également les gouvernements occidentaux que nous nous opposerons à toute intervention militaire impérialiste dans le pays.

Vive la Révolution soudanaise !
À bas la dictature militaire !
À bas l’impérialisme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *