Menu

Libye : les crimes des impérialistes continuent

0 Comments


En 2011, les impérialistes français, américains, britanniques et bien d’autres avaient, à l’aide de l’OTAN, causé le chaos en Libye. Le dirigeant du pays, Mouammar Kadhafi, jouait jusqu’aux années 2010 son rôle de compradore, gérant les riches ressources du sous-sol libyen, et faisant ami-ami avec les grands impérialistes comme le président français Sarkozy.

Mais dans la “Première Guerre Civile Libyenne” déclarée en 2011, le gouvernement de Kadhafi avait été renversé au profit d’un conseil national de transition, plus conciliant envers certaines puissances impérialistes, et notamment l’impérialisme américain. Ironie du sort, c’est le gouvernement d’Obama, désigné “fils de l’Afrique” par Kadhafi, qui a soutenu, notamment avec la France de Sarkozy, les insurgés.

Dans cette première guerre, les impérialistes ont directement causé des dizaines de milliers de morts afin d’ouvrir le marché libyen pour mieux se l’approprier. Mais qu’est devenue la Libye depuis 2011 ? Les impérialistes l’ont-ils transformé en “paradis démocratique”, comme ils le prétendent à chacune de leurs interventions ?

Bien au contraire, la Libye est aujourd’hui le théâtre d’un conflit sanglant dont les impérialistes dictent le cours. Car depuis 2014, le pays connait la Deuxième Guerre Civile Libyenne, cause directe d’au moins 13 000 morts. Dans cette bataille entre bourgeois, chaque impérialisme soutient sa faction, ses propriétaires terriens et capitalistes préférés, afin d’avancer ses pions pour prendre le contrôle des riches ressources libyennes. En 2016, le Monde avait révélé que la France menait par exemple des opérations secrètes de soutien au Gouvernement de Tobrouk (la Chambre des Représentants en Libye).

Et pendant que les impérialistes jouent à la guerre, les peuples crèvent. La Libye est une zone de guerre depuis presque dix ans, et le trafic d’humains y prospère. Torture, viols, travail forcé, marché aux esclaves, les pires abominations sont infligées aux masses de Libye et du reste de l’Afrique par les seigneurs de guerre qui se font de l’argent avec la complicité des impérialistes. De temps en temps, les médias révèlent ces affaires, avec des photos et vidéos choc, mais les impérialistes ne sont jamais questionnés pour leurs crimes dans ces articles.

Au début du mois de juin, deux avocats ont accusé les pays membres de l’UE d’avoir orchestré la détention et l’interception de 40 000 personnes en Libye, pour les livrer aux mains des trafiquants et marchands d’esclaves, afin d’éviter qu’ils n’atteignent l’Europe.

Dans leur guerre intestine, les impérialistes commettent des crimes contre les peuples. Ils pillent, exploitent, soutiennent les pires traitements, afin de garantir leur mainmise sur un marché. Cette situation de guerre dans les pays opprimés doit cesser. Pour cela, il faut renverser le système impérialiste dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *