Menu

Détournements de fonds publics : les masses payent, les politiciens bourgeois profitent

0 Comments


Alors que l’affaire De Rugy viens d’éclater et que le procès Balkany va de rebondissement en rebondissement, Le Monde dévoile que quinze parlementaires ont fait l’objet d’un signalement judiciaire pour détournement de fonds publics : entre 20 et 80 000€.

Alors que la juste colère des masses contre ces injustices s’est exprimé depuis l’explosion du 17 novembre, ces procès ressemblent à une parodie de justice : jamais les coupables ne payeront le quart de ce qu’ils ont volé aux masses. Jamais ils ne souffriront pour leurs actes. Pendant ce temps, Bercy repousse la suppression de nombreuses niches fiscales utiles aux plus riches pour mettre de coté l’argent de l’exploitation.

Ces sommes semblent importantes, et pourtant ce n’est rien à coté du caractère parasite de l’activité même du politicien bourgeois. Inutile à la société, le politicien bourgeois vit du travail des masses, ponctionné après que ces dernières soit exploitées une première fois par le patron.

Les politiciens et autres hauts fonctionnaires, cadres supérieurs de la fonctions publique, gratte papiers de haut niveau, n’ont aucune utilité pour la société, pour les masses, leur seul rôle est de valider les décisions de la bourgeoisie pour intensifier l’exploitation des prolétaires, ou alors relâcher cette dernière pour les calmer.

Alors que la classe ouvrière meurt au travail (14 accidents mortels la semaine dernière, soit deux fois plus que la moyenne), se brise l’existence à de nombreux boulots, souvent de mauvaise qualité, mais essentiels à la société, les De Rugy, Cambadélis et compagnie se permettent, en plus de leurs salaires immenses, de leurs avantages en natures conséquents, de détourner l’argent public.

L’appareil administratif de l’Etat Bourgeois est un immense parasite qui vit sur le dos des masses populaires qui ont pourtant déjà beaucoup à faire avec les patrons, proprio, banquiers et autres.

Politicien, haut fonctionnaire, bourgeois parasite : un jour tu payera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *