Menu

Nantes : répression d’un militant ouvrier accusé d’avoir tagué le domicile de De Rugy

0 Comments


Lundi 22 juillet au matin, un ouvrier de Nantes a été arrêté sur son lieu de travail accusé pour son implication dans la loi travail en 2016 ainsi que pour le tag sur le domicile de l’ex-ministre François De Rugy à Orvault.

Sans preuve, il a été mis en garde à vue pour être déféré devant un juge du tribunal de Nantes. Cela montre bien la répression qui s’abat sur les membres du mouvement de masse. Ce militant ouvrier était connu pour son engagement depuis plusieurs années, et il a été visé par la police pour cette raison.

Les assassins de Steve, disparu après une charge de flics à Nantes le 21 juin, courent toujours dans les rangs de la police, mais pour un tag, des moyens sont déployés pour arrêter sans preuve en moins d’une semaine.

Nous devons avancer la solidarité et mettre la pression à la police et au tribunal de Nantes pour la libération du militant nantais, pour Steve et les autres victimes de violences policières, et pour la libération de tous les prisonniers politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *