Menu

La Présidence de l’Université Lyon 2 et la Préfecture main dans la main pour mettre à la rue des migrants !

0 Comments



Alors que le local nommé « l’Amphi Z » situé à Villeurbanne était squatté depuis 20 mois par des migrants, majoritairement sans papiers, il a été expulsé le mercredi 11 septembre à la demande de la Préfecture du Rhône. La Préfecture justifie cette expulsion par le projet de construire un collège sur le lieu squatté, cependant, la Préfecture ne donne aucune solution de relogement et laisse ainsi plus de 100 personnes à la rue.

Deux jours après cette expulsion, une quarantaine de migrants aidés par des étudiants ont cherché refuge dans les locaux de l’Université Lyon 2, à Bron. La Présidence de l’Université, pourtant réputée de gauche, a immédiatement appelé la police qui est intervenue pour expulser les occupants. La Présidence a ainsi fait courir le risque d’un internement et d’une expulsion du territoire français à des dizaines de personnes.

Ce mardi 17 septembre, des tags accusant Nathalie Dompnier, Présidente de l’Université Lyon 2, d’être responsable de la mise à la rue de dizaines de personnes ont été aperçus sur le campus de l’Université, rappelant que si Madame Dompnier refuse d’inscrire des étudiants sans papiers, elle se rend également complice de situations sociales désastreuses qui touchent des milliers de personnes dans la Métropole lyonnaise.

Cette situation nous montre une fois de plus que si l’impérialisme de l’État français pousse à l’exil des millions de personnes, sur le territoire de l’État français, ces personnes sont maltraitées par des institutions racistes.

Un toit et des papiers pour toutes et tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *