Menu

Poursuite de la grève dans les hôpitaux après les annonces de la ministre de la santé

0 Comments


À Lyon comme partout en France se déroule un grand mouvement de lutte des personnels hospitaliers. C’est le cas au Centre Hospitalier Lyon Sud, à l’Hôpital Femme Mère Enfant, à l’Hôpital Edouard Herriot ou encore à l’Hôpital de la Croix Rousse. Dans les hôpitaux de Lyon Sud, la grève dure depuis plus de trois mois !

Ces grèves sont dues à la politique de l’État bourgeois qui restreint les budgets des hôpitaux, attaquant directement les conditions de travail des personnels et mettant en danger la vie des patients. Les raisons de ces restrictions budgétaires sont le fruit du capitalisme qui cherche le profit avant le bien être des masses populaires. Les bourgeois, eux, ne sont pas atteints par ces restrictions puisqu’ils peuvent toujours aller dans des établissements privés et ainsi payer pour avoir de meilleures conditions de prise en charge. Cette grève des urgences a donc toute la légitimé d’avoir lieu puisque le capitalisme ne parvient pas à répondre à la demande des urgentistes. L’annonce par la ministre de la santé de débloquer 750 millions d’euros d’ici 2022 est une preuve de l’efficacité de la lutte des personnels hospitaliers mais cela ne règle pas le fond du problème qui est le système capitaliste dans le cadre du quel tout est une marchandise, y compris les soins médicaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *