Menu

Chili : la révolte prend de l’ampleur, un appel à la grève générale lancé

0 Comments


Le milliardaire Sebastian Pinera, Président du Chili, a déclaré que le pays est « en guerre » alors que les manifestations, parties de l’augmentation du prix du ticket de métro, ont pris une immense ampleur sur tout le territoire chilien.

Ce lundi 21 octobre, un appel à la grève générale a été lancé par plusieurs syndicats chiliens et de grandes manifestations ont eu lieu. Le pays est secoué depuis plusieurs jours par un mouvement de révolte d’une ampleur inédite depuis plusieurs décennies, et la suspension de la hausse du tarif des tickets de métro n’a pas suffi à calmer la colère populaire. En effet, le Chili est un des pays les plus libéraux au Monde depuis la dictature de Pinochet. Tout ou presque est privé, y compris les hôpitaux, les écoles et de nombreuses universités. Les pensions de retraites sont très basses et ne permettent pas de vivre correctement, une bonne partie de la population est endettée et le Chili est le pays le plus inégalitaire de l’OCDE (1% des chiliens détiennent 25% des richesses du pays). Dans ce contexte, l’augmentation du tarif des tickets de métro n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Face à la révolte, la seule réaction du pouvoir a été la violente répression : 11 personnes ont été tuées, un couvre feu est décrété dans tout le pays, l’état d’urgence a été mis en place, plusieurs milliers de militaires sont déployés partout dans le pays et tirent à balles réelles sur les manifestants. Cette situation rappelle au peuple chilien l’époque Pinochet au cours de laquelle des milliers de personnes ont été assassinés par le régime dans les années qui ont suivi le coup d’État militaire du 11 septembre 1973.

Vive la lutte des masses populaires chiliennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *