Menu

5 décembre : une grève historique se prépare ! Le point secteur par secteur

0 Comments


Alors que le grand mouvement de grève contre l’infâme réforme des retraites à partir du 5 décembre approche, les informations qui tombent les unes après les autres font état d’une mobilisation historique. Le point secteur par secteur.

À la SNCF

La direction de la SNCF a annoncé ce mardi 3 décembre quel sera l’état du trafic jeudi 5 décembre. La mobilisation s’annonce historique : 90% des trains seront annulés. Seuls 3% des TER circuleront, il n’y aura presque aucun intercité, seul un TGV sur 10 fonctionnera, et il y aura entre un et quatre RER par heure en heure de pointe. De l’aveu même de la direction de la SNCF, le mouvement s’annonce encore plus fort que celui du printemps 2018 contre la réforme ferroviaire !

Dans les transports en commun des grandes villes

À Paris, la RATP a annoncé que 11 lignes de métro seront à l’arrêt complet, que trois autres lignes (les lignes 4, 7 et 9 seront très fortement perturbées) et que les deux seules lignes qui fonctionneront normalement seront les lignes 1 et 14, toutes deux automatisées. Le trafic des tramways devrait également être très perturbé, tout comme celui des bus dont seulement 30% circuleront.

Dans les autres grandes villes, les réseaux de transports en commun devraient également être perturbés. À Bordeaux, la fréquence des tramways sera diminuée entre 6h30 et 20h30 et totalement interrompue avant 6h30 et après 20h30. De nombreuses lignes de bus seront également à l’arrêt. À Marseille, le réseau sera fortement perturbé et la RTM annoncera dans le détail l’état de ces perturbations ce mercredi 4 décembre. À Lille, la ligne 2 du métro sera à l’arrêt complet et le trafic sera perturbé sur la ligne 1. De nombreux bus seront à l’arrêt et le trafic des tramways sera également perturbé. À Nantes, le trafic sera fortement perturbé et de nombreuses lignes de bus et de tramway circuleront avec une fréquence moins importante que d’habitude. À Rennes, de nombreuses lignes de bus ne circuleront pas, mais le métro circulera normalement. La STAR qui gère le réseau donnera plus d’informations ce mercredi 4 décembre. À Strasbourg, le trafic sera très perturbé. Quatre lignes de tramway ainsi que de nombreux bus seront à l’arrêt complet. À Lyon, le trafic sera légèrement perturbé. Le tramway et le métro fonctionneront normalement, seules certaines lignes de bus ne circuleront pas.

Dans le secteur du transport aérien

Le grève de certains contrôleurs aérien et de personnels au sol d’Air France perturbera légèrement le trafic aérien et 20% des vols devraient être annulés, de nombreux autres vols seront probablement retardés.

Dans l’éducation nationale

La grève sera très suivie et probablement reconduite dans de nombreux établissements. 40% des écoles devraient être fermées et 70% des enseignants en grève.

Dans l’industrie chimique

La grève s’annonce massive jeudi à l’appel notamment de la CGT. Des assemblées générales décideront dans chaque usine de sa reconduction ou non pour vendredi 6 décembre.

Dans le transport routier

Plusieurs syndicats de transporteurs routiers appellent à la grève. Il est difficile pour l’heure de dire quelle sera l’ampleur de la mobilisation

Dans le secteur de l’énergie

La CGT appelle à la grève pour jeudi 5 décembre et à des assemblées générales pour décider de sa reconduction. Force Ouvrière et SUD appellent à un mouvement de grève illimitée. Des baisses de production d’électricité et des coupures de courant sur des lieux stratégiques (ministères, préfectures) devraient avoir lieu.

À Pôle Emploi

Plusieurs syndicats de Pôle Emploi appellent à la grève, mais il est difficile pour l’heure de dire quelle sera l’ampleur de la mobilisation.

Dans le secteur du ramassage des ordures

Les éboueurs sont appelés à la grève, notamment à Marseille et Montpellier où le mouvement devrait être massif. Le ramassage des ordures devrait être impacté. Difficile pour l’instant de dire si le mouvement va s’inscrire ou non dans la durée et toucher d’autres villes.

Dans les hôpitaux

Les syndicats et collectifs de lutte appellent à manifester aux côtés des autres secteurs en lutte, mais cela ne devrait pas impacter le bon fonctionnement des hôpitaux qui peuvent réquisitionner les grévistes afin d’assurer la continuité des services.

Dans les ports et les docks

La CGT appelle à la grève pour le jeudi 5 décembre. Les grèves sont généralement très suivies dans ce secteur, mais rien n’est encore prévu pour le vendredi 6 décembre.

Dans les Universités

Les syndicats étudiants appellent à la mobilisation. Des blocages sont prévus dans de nombreuses facs et des cortèges étudiants devraient rejoindre les manifestations syndicales. Difficile pour l’instant de dire si ces cortèges seront fournis et combien de facs seront bloquées.

Dans les lycées

Des blocages sont prévus dans certains lycées, et les syndicats lycéens appellent à la mobilisation. Difficile de dire combien de lycées seront bloqués et si les lycéens seront nombreux ou non à rejoindre les cortèges de manifestants.

Ce mouvement social qui commence s’annonce donc déjà extrêmement massif et historique par son ampleur. L’important maintenant est de faire en sorte qu’il s’inscrive dans la durée et s’intensifie encore afin de faire reculer Macron sur son infâme réforme, afin d’obtenir de vraies améliorations de nos conditions de vie et de travail et afin de pousser une dynamique de lutte donnant envie aux masses populaires de s’engager dans une lutte prolongée pour l’abolition du capitalisme !

À partir du 5 décembre, toutes et tous en grève !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *