Jean-Paul Delevoye, le Monsieur retraites (et conflits d’intérêt) du gouvernement, démissionne !



Le haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a démissionné de son poste suite à la révélation de plusieurs conflits d’intérêt dans lesquels il est impliqué.

En effet, alors que dans sa première déclaration d’intérêts à la « haute autorité pour la transparence de la vie publique », il n’avait déclaré que trois mandats, plusieurs médias ont révélé qu’il occupait de manière totalement illégale de nombreuses autres fonctions incompatibles avec un poste de haut commissaire. Parmi ces fonctions, il y avait notamment la présidence d’un Think Tank, poste pour lequel il a touché plus de 140 000€ en deux ans. Plus grave, Jean-Paul Delevoye avait également « oublié » de déclarer ses liens avec le Monde de l’assurance. Nous avons là un grave conflit d’intérêts, car c’est justement les assureurs qui actuellement se frottent les mains en voyant arriver la réforme des retraites. En effet, les complémentaires privées de retraites, sortes d’assurance vieillesse, espèrent que la réforme aboutisse, à terme, à un système par capitalisation dans lequel les travailleurs n’auront pas d’autres choix que de se tourner vers le privé.

Dans sa deuxième déclaration d’intérêts, Jean-Paul Delevoye a donc déclaré 13 postes, dont 11 qu’il occupe toujours, alors pourtant qu’il est inscrit dans la constitution l’interdiction formelle de cumuler un poste de ministre (ou de haut commissaire, ce qui est équivalent) avec n’importe quel autre poste. Acculé par ce scandale, il a été contraint de démissionner ce lundi 16 décembre.

Maintenant que l’architecte de l’infâme projet de réforme des retraites a quitté le gouvernement, il est temps que Macron retire définitivement son projet.

1 thought on “Jean-Paul Delevoye, le Monsieur retraites (et conflits d’intérêt) du gouvernement, démissionne !”

  1. COMAGUER dit :

    Et destitution de Macron pour violation de l’article 23 de la constitution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *