Menu

Caen : mobilisation antifasciste contre “Génération Identitaire”

0 Comments


Des membres du groupuscule fasciste “Génération Identitaire” étaient de passage à Caen du mercredi 05 au samedi 08 février pour tenter de s’y implanter et répandre leur discours raciste et réactionnaire. Une présence et des provocations inacceptables qui ont suscité la colère de nombreux caennais. En plein mouvement social et à la veille de la 21ème manifestation contre la réforme des retraites des caennais et caennaises se sont mobilisés dans le quartier du chemin vert pour empêcher les fascistes de nuire.

“Génération Identitaire” est un groupuscule fasciste actif en France et en Europe, profondément raciste et xénophobe. Leurs milices n’hésitent pas à s’attaquer ainsi aux réfugiés, aux personnes issues de l’immigration, aux militants progressistes et révolutionnaires, aux grèves des travailleurs ainsi qu’aux luttes des quartiers populaires, des femmes ou des LGBTI, au nom d’une identité factice dont ils se prétendent les défenseurs.

– de Génération Identaire, + de Gilets Jaunes !

Mercredi après-midi, des jeunes et des femmes des organisations révolutionnaires ont localisé les fascistes près du port de Caen. Très vite, les identitaires ont commencé à s’en prendre violemment à un SDF dans la rue. Les révolutionnaires ont alors immédiatement engagé l’affrontement avec les fascistes.

Les flics sont intervenus et ont réprimé la bagarre à coups de matraques, deux camarades ont été interpellés, tandis qu’ils ont laissé le champ libre aux membres de “Génération Identitaire” pour tabasser plusieurs personnes. La police a ensuite interpellé une des personnes tabassées sous leur regard complice.

Les deux camarades interpellés ont passé pas moins de 60 heures en cellule avant d’être envoyés en comparution immédiate. Des condamnations lourdes ont été prononcées : prison et amendes, le tout sans la présence du moindre avocat. Malgré cette intimidation par la répression, cela n’a pas entamé la détermination de la coalition antifasciste qui s’est mise en place et mobilisé dès le soir même. Mercredi soir, les antifascistes sincères de tous bords sont descendus dans les rues caennaises. La bande de fascistes a été localisée puis coursée en pleine rue par les militants antifascistes, les obligeant à sauter dans leur van, qui a dû démarrer en fuite les portes grandes ouvertes. Les fascistes ont aussitôt été couverts par la BAC.

Jeudi matin au pied du campus universitaire de Caen, ce sont des étudiants qui cette fois ont obligé les identitaires à ranger leurs tracts et quitter les lieux sur-le-champ. L’après-midi les fascistes de “Génération Identitaire” se sont une nouvelle fois ridiculisés en tentant un collage furtif au cœur du quartier populaire du chemin vert devant le centre Molière. Une véritable provocation pour les habitants et habitantes qui ont aussitôt exprimé leur colère, forçant la bande de fasciste à quitter les lieux en couvrant leur fuite gazeuse à la main. Les affiches, sur lesquelles était inscrit “islamisation, racailles, immigration” ont été directement arrachés par les habitants, très énervés et choqués par cette provocation nauséeuse.

Tandis que le mouvement social continue de battre le pavé chaque semaine contre les politiques antipopulaire du gouvernement bourgeois, cette provocation au Chemin vert n’a pas été faite par hasard. En déchirant les affiches appelant à la mobilisation populaire, en y recollant de la propagande raciste, les fascistes révèlent leur position et leurs intérêts de classe réelle : ceux de la bourgeoisie. Craignant une mobilisation populaire qui s’attaque aux vrais problèmes, qui remet en cause la société capitaliste et la domination de la bourgeoisie, l’extrême droite, en portant des messages haineux, ne cherche qu’à diviser le peuple et détourner la colère populaire légitime de sa vraie cible.

Vendredi matin vers 8h les identitaires sont revenus sur le campus pour tenter à nouveau de diffuser leurs tracts. Aussitôt un petit groupe de 4 étudiants est allé voir les identitaires pour exiger qu’ils quittent les lieux. Ils ont refusé et une bagarre a éclaté. Face à la dizaine de GI équipés de gazeuses et de matraques télescopiques, les étudiants ne se sont pas démontés et s’en sont sortis sans problème face aux militants fascistes qui ont encore une fois fini par prendre la fuite.

Ces 4 jours durant, la mobilisation aura réduit à néant toutes les tentatives de propagande des identitaires, les chassant à chaque apparition publique et arrachant leurs affiches après chaque collage.

Dans cette ville entièrement détruite à la libération, reconstruite en grande partie par des travailleurs et travailleuses immigrés, la mobilisation populaire a ainsi montré à cette bande de touristes fascistes que les discours et les milices d’extrême droite n’ont pas leur place ici comme ailleurs.

Ainsi, cette semaine de lutte aura démontré la capacité et la détermination des révolutionnaires à se défendre face à l’extrême droite et ses milices fascistes. Dans l’actuelle période de crise où les attaques de la bourgeoisie se multiplient, les organisations fascistes tentent de profiter de la colère, se faisant passer pour la solution en manipulant le prolétariat en usant de mensonges, en attisant la haine et la division au sein du peuple, que ce soit par le biais électoral comme le FN ou par la violence de rue.

Pour des groupuscules tel que “génération identitaire”, les méthodes et les idées restent les mêmes. Contre ceux qui voudrait nous dresser les uns contre les autres, nous resterons unis et mobilisés, dans la rue comme dans nos quartiers, sur nos lieux d’études et sur nos lieux de travail. Nous continuerons à mener le travail de sensibilisation nécessaire pour démasquer l’extrême droite et mobiliser les masses populaires vers la révolution, pour en finir avec ce système capitaliste et sa classe dominante, le véritable ennemi du peuple qui rend nos vies si difficiles.

1 thought on “Caen : mobilisation antifasciste contre “Génération Identitaire””

  1. dusse jean-klaus dit :

    De tout cœur avec les camarades ! Il faut éradiquer ses dégénérés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *