Décès d’Aicha, salariée de la grande distribution.



Lors de l’épidémie, les prolétaires sont en première ligne. Ce sont eux et elles qui transportent les marchandises nécessaires, acheminent la nourriture, soignent les patients, nettoient les rues, ramassent les déchets…

La gestion de crise est catastrophique et criminelle. Les travailleurs et les travailleuses non-essentiels sont envoyés au turbin. Ceux essentiels ne sont pas protégés avec tous les moyens nécessaires. L’économie ne s’adapte pas à l’épidémie.

En Seine Saint Denis, à nouveau dans une zone populaire ou le virus circule, car une part très importante de la population est constituée d’ouvriers et d’ouvrières aux métiers essentiels à notre société, un nouveau décès est à signaler.

Nous avons appris par le communiqué du Collectif Les Dionysiennes qu’Aicha, déléguée CGT – ce qui est très courageux dans un secteur de petites unités avec peu de salariés – est décédée des suites du coronavirus. Elle était salariée à Carrefour, groupe réputé pour la violence de son encadrement, ou avais d’ailleurs eu lieu une importante grève en mars 2019, exceptionelle par son ampleur.

Les capitalistes n’ont pas protégé les travailleurs, le gouvernement à retenu l’information au maximum, rien n’est fait pour notre classe. Chez Carrefour, la CGT a recensé plus de 550 cas supposés et 181 cas avérés. Nous devons prendre notre protection en main, arrêter nous même les secteurs non-essentiels. C’est le seul moyen de tirer une leçon de ces décès, que nos camarades ouvriers et ouvrières ne soient pas morts pour rien.

2 thoughts on “Décès d’Aicha, salariée de la grande distribution.”

  1. Py dit :

    Quand on dit confinement , c’est valable pour les grandes entreprises et grands groupes du type Carrefour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *