7. Koğuştaki Mucize de Mehmet Ada Öztekin



Le film turc « 7. Koğuştaki Mucize » sorti en 2019, réalisé par Mehmet Ada Öztekin et disponible depuis quelques jours sur Netflix fait énormément parler de lui.

Le film, qui se déroule en Turquie, raconte l’histoire d’un père atteint d’un handicap mental qui se retrouve incarcéré après avoir été accusé à tort du meurtre d’une fillette.

Loin d’être une caricature de la situation des personnes atteintes de handicap mental, le film est au contraire très humanisant et montre que, malgré les difficultés de cet homme à comprendre le Monde qui l’entoure, il n’en demeure pas moins une personne avec des sentiments, des émotions, et notamment un amour très puissant pour son unique fille.

En outre, le film illustre bien comment les personnes en situation de handicap, à l’exception de celles faisant partie de la bourgeoisie, et leurs proches sont généralement abandonnés par les autorités étatiques. Pire encore, le film montre la façon dont les services pénitentiaires ne prennent que très peu en compte les spécificités de ce type de détenus et les mettent ainsi en danger en les plaçant dans de terribles conditions de détention.

La corruption des institutions turques, et tout particulièrement de l’armée, est également mise en lumière dans le film. L’armée turque est montrée comme une institution ayant énormément d’influence sur la justice, qui n’a ainsi rien d’indépendante et se contente de prendre des décisions expéditives sur ordre de militaires hauts placés et sans réellement enquêter. Enfin, le film dénonce également l’utilisation de la torture pour extorquer des aveux qui de fait n’ont rien de probant, étant donné que dans la plupart des cas, les prévenus n’avouent que pour mettre fin aux actes de torture, ce qui ne dit donc rien de leur culpabilité ou de leur innocence.

Sur la forme, le film est plutôt bien réalisé et le jeu d’acteur est globalement bon. Cependant, certains plans et certaines scènes relèvent de ressorts sensationnalistes, ce qui n’est pas vraiment nécessaire étant donné que le scénario suffit amplement à transmettre des émotions au spectateur.

Quoi qu’il en soit, le film reste dans l’ensemble très réussi. À voir donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *