Révoltes anti-flics dans plusieurs villes



Suite à un énième exemple de violences policières à Villeneuve-la-Garenne, samedi dernier, des révoltes anti-flics ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi, et de lundi à mardi.

L’AFP rapporte des tirs de mortier à Villeneuve-la-Garenne, ainsi que des révoltes spontanées dans plusieurs villes de la banlieue parisienne. D’autres banlieues, par exemple proches de Lyon et Strasbourg, ont vu des mouvements similaires.

Ces révoltes rappellent celles qui ont suivi la mort d’Aboubakar Fofana à Nantes en 2018, la mutilation de Théo en 2017 à Aulnay, le meurtre d’Adama Traoré par les gendarmes à Persan, ou encore l’attaque du commissariat du 19ème arrondissement de Paris après le décès de Shaoyao Liu.

Les violences policières sont une constante dans la société française actuelle : elles écrasent systématiquement les quartiers, elles incarnent le racisme de cette société, elles visent les révoltés et révolutionnaires (comme les Gilets Jaunes en 2018-2019) et elles mutilent et tuent nos frères et soeurs. Toujours justifiées par des mensonges, jamais punies, elles sont l’exemple de la violence de l’Etat bourgeois contre les masses populaires.

Sur Twitter, où de nombreuses vidéos ont circulé, un #MortAuxPorcs est apparu et est rapidement devenu une des premières tendances du pays. Il reprend la phrase censurée du clip “Fuck le 17” du groupe 13 Block.

1 thought on “Révoltes anti-flics dans plusieurs villes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *