Il y a 75 ans, l’Allemagne nazie capitulait, vaincue par la résistance antifasciste des peuples !

0 Commentaire


Les 7 et 8 mai 1945, deux actes de capitulation de l’Allemagne nazie sont signés à Reims et à Berlin. Ces deux actes marquent la fin de la seconde guerre mondiale en Europe et la chute du régime nazi qui, pendant 12 ans, aura commis d’horribles crimes, envahi de nombreux pays et massacré des millions de personnes.

Au début de l’année 1945, le régime nazi est déjà au bord de l’effondrement. Sur le front est, l’armée soviétique héroïque inflige défaite sur défaite aux nazis. Dans les pays d’Europe de l’Ouest, la résistance s’intensifie. Celle-ci est largement menée par les forces communistes qui ne reculent devant rien pour vaincre le fascisme. Dès le mois d’août 1944, la ville de Paris est libérée suite à une intense bataille. À la fin de l’année 1944, l’Italie connaît également d’intenses combats qui aboutiront en avril 1945 à la libération totale du pays et à l’exécution de Mussolini suite à une insurrection armée menée par le comité de libération nationale, composé en grande partie de forces communistes.

Depuis la victoire de l’URSS lors de la bataille de Stalingrad en 1943, l”étau se resserre donc autour de l’Allemagne nazie. L’armée rouge avance de manière inarrêtable et écrase les forces fascistes sur son passage jusqu’à entrer dans Berlin en avril 1945. Le 30 avril de la même année, le lâche Adolf Hitler se suicide, laissant derrière lui un Reich mourant et sans leader. Quelques jours plus tard à peine, les nazis sont obligés de reconnaître leur défaite, incapables de défendre leur régime face à d’un côté la résistance intérieure, majoritairement communiste, sur le territoire de l’État français et de tous les autres pays envahis par les nazis, et de l’autre la puissance de feu de l’armée rouge qui anéantie les fascistes.

En anéantissant l’Allemagne nazie, les communistes auront fait tomber le fascisme en Europe. Le nazisme aura laissé derrière lui six millions de juifs assassinés, mais aussi des millions de tsiganes, homosexuels, handicapés, communistes esclavagés et massacrés par un régime au service de la bourgeoisie impérialiste allemande.

Ce 8 mai 1945 est également la date des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata commis en Algérie par l’armée de l’État impérialiste français contre des manifestants indépendantistes algériens. Cet événement, qui se produit le même jour que la capitulation des nazis, marque ainsi le début de plusieurs décennies de luttes intenses contre le colonialisme et l’impérialisme en Afrique mais aussi en Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *