Aux quatre coins du globe, les masses se lèvent contre le racisme et les crimes policiers !

0 Commentaire


Le meurtre raciste de George Floyd le 25 mai 2020 à Minneapolis, aux États-Unis, a déclenché un mouvement de masse contre le racisme qui, du Mexique à la Nouvelle Zélande en passant par de nombreux pays d’Europe, mobilise des millions de personnes.

Nous avons déjà écrit plusieurs articles (ici, ici ou encore ici) dans La Cause du Peuple à propos des révoltes ayant eu lieu ces deux dernières semaines aux États-Unis contre le racisme et les violences policières. Si ces révoltes ont perdu leur caractère insurrectionnel, notamment du fait d’une très importante répression, les manifestations massives continuent aux États-Unis et elles rassemblent des millions de personnes. De plus, fait nouveau, depuis quelques jours, le mouvement semble gagner de nombreux pays. Tour d’horizon.

Un rassemblement a réuni plusieurs milliers de personnes à Rome, en Italie
Depuis plus d’une semaine, des manifestations ont lieu régulièrement à Londres, en Angleterre, et des manifestants ont notamment affronté la police aux abords du 10 Downing Street, la résidence du 1er ministre britannique
Des milliers de personnes ont manifesté en Grèce, et des cocktails molotovs ont été lancés en direction de l’ambassade des États-Unis à Athènes
Des milliers de personnes ont défilé dans les rues d’Amsterdam aux Pays-Bas
Plusieurs manifestations ont été organisées à Montréal, au Québec, et des affrontements entre manifestants et policiers ainsi que des pillages (réquisitions populaires) ont eu lieu
Au Mexique, le meurtre d’un jeune homme par des policiers a déclenché des révoltes à Guadalajara, et les manifestants ont beaucoup fait référence à George Floyd
D’importantes manifestations ont eu lieu en Australie, et les aborigènes, victimes de racisme dans le pays, ont été nombreux à défiler
À Auckland, en Nouvelle-Zélande, des milliers de personnes ont manifesté en soutien au mouvement en cours aux États-Unis et contre le racisme
Dans les territoires palestiniens occupés par l’armée israéliennes, des manifestants ont dénoncé le meurtre d’un jeune palestinien autiste par des soldats de l’armée d’occupation israélienne et en ont profité pour apporter leur soutien aux manifestants états-uniens
À Idlib, en Syrie, dans les ruines d’une ville ravagée par la guerre entre puissances impérialistes, des artistes ont réalisé une fresque d’hommage à George Floyd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *