Pendant la pandémie, l’OTAN intensifie ses opérations militaires



À la mi-juin, les plans des impérialistes ont repris à plein régime avec l’opération de grande envergure de l’OTAN en Europe appelée “Europe Defender”. En raison de la pandémie, l’opération a été retardée et de petites modifications ont été apportées, mais la protection des masses populaires n’a pas été du tout prise en compte. Au contraire, alors que dans de nombreux pays les populations souffrent et meurent de la pandémie et des actions des gouvernements, les impérialistes de l’OTAN intensifient leurs opérations militaires. Celles-ci sont l’expression d’une contradiction mondiale : la contradiction entre les puissances impérialistes elles-mêmes, qui s’accentue encore avec la crise actuelle.

Déjà avec la première réduction de la pandémie dans certaines parties du monde, les opérations militaires de l’OTAN reprennent à plein régime et gagnent même en intensité. Plus récemment, l’exercice “Baltops”, une opération militaire de l’OTAN en mer Baltique, a été lancé. Il s’agit d’un “entraînement à la guerre dans les États baltes”, qui a été mené régulièrement depuis 1972. Il dure du 7 au 16 juin et implique 3 000 soldats de 19 nations, ainsi que 29 navires et avions.

Des milliers de soldats de l’OTAN stationnés en Pologne ont également repris leurs exercices au début du mois de Juin. Du 5 au 19 juin, 6 000 soldats (dont 4 000 soldats américains) vont mener l’opération militaire appelée “Allied Spirit”. Cet exercice fait partie de la manœuvre de grande envergure “Defender Europe 20”, qui couvre les États baltes, les Balkans et les régions de la mer Noire. “Defender Europe 20″ a pour but de démontrer la constitution rapide de forces dans ce qu’ils appellent ‘”NATO Eastern Europe” et «  NATO Northern Europe ». Une autre opération n’a pas non plus attendu que la pandémie se calme : L’opération navale américano-britannique dans la mer de Barents. Celle-ci est située entre la Norvège et le nord de la Russie et constitue une zone très importante pour l’impérialisme russe. C’est la première fois depuis les années 1980 qu’un exercice similaire y est mené. Il est évident que l’attitude officielle à dire que « ce n’est pas dirigé contre la Russie », qui a été affirmée à maintes reprises ne correspond guère à la réalité. Car cet exercice n’est rien d’autre qu’une provocation et, comme le disent les dirigeants eux-mêmes, une démonstration de l’alliance occidentale, qui est “de fer”.

Cette démonstration de puissance des impérialistes occidentaux, en premier lieu les États-Unis et l’Allemagne, ne sert à rien d’autre qu’à intimider et à s’armer pour une nouvelle guerre impérialiste ! Il ne s’agit pas non plus de “projets” ou d'”exercices” qui pourraient être reportés longtemps, ou la vie et la santé des masses seraient prioritaires. Pas du tout, c’est pourquoi, même si la plupart des pays étaient en état d’urgence, les opérations ont continué. Par exemple, 90 % du matériel de “Defender Europe 20” a déjà atteint sa destination malgré la pandémie. Cela comprend 6 000 soldats américains et 9 000 véhicules militaires. Les coûts des troupes américaines et des mouvements de matériel s’élèvent à eux seuls à 340 millions de dollars US. Alors que les émeutes et les rébellions justifiées aux États-Unis gagnent de plus en plus de force, l’impérialisme américain continue cependant à intensifier les opérations de l’OTAN – et il doit le faire, afin de pouvoir continuer à revendiquer son leadership mondial.

La situation est similaire avec l’Allemagne, qui participe massivement à “Defender Europe 20″ avec des troupes, du matériel et surtout de la logistique. Dans le passé, l’Allemagne a déjà connu eu à maintes reprises des manifestations contre les exercices de l’OTAN. En raison des coûts, contre la guerre, mais aussi parce qu’il est bien connu que c’est la population qui paie pour elle. Au sens économique comme au sens strictement vital. Cela a déjà été démontré dans le passé : En 1988, 361 accidents de la circulation ont été causés lors de l'”opération d’automne” de l’OTAN, 35 personnes ont été gravement blessées et six sont décédées. Aujourd’hui, avec la plus grande opération militaire des 25 dernières années, on s’attend à juste titre à de grandes protestations, car l’Allemagne est en train de devenir une énorme plaque tournante de l’opération. Une partie de la population autrichienne a également protesté dans le passé contre le transport de troupes de l’OTAN à travers l’Autriche. L’été dernier, il y a eu un grand transport de troupes de la manœuvre militaire “Swift Respinse” à travers l’Autriche, une manœuvre de l’OTAN en Bulgarie, Croatie et Roumanie avec 500 soldats et 243 véhicules militaires.

Les opérations actuelles de l’OTAN sont les plus importantes depuis environ 25 ans. Elles n’entraînent pas seulement des coûts énormes pour les travailleurs et le peuple, mais elles représentent également de nouvelles préparations de la guerre impérialiste. Cela signifie l’armement, la militarisation et une intensification des guerres inter-impérialistes également dans ce qu’on appelle l’arrière-pays tranquille des puissances impérialistes elles-mêmes. Les protestations contre l’OTAN et les transports de troupes ne sont pas seulement justifiées, mais peuvent être très décisives pour la création et le renforcement de mouvements plus larges contre l’impérialisme et la guerre impérialiste !

À bas l’OTAN ! À bas l’Alliance impérialiste de l’UE !

Mort à l’impérialisme !

Traduit depuis Newepoch.media, media révolutionnaire autrichien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *