Les mouvements de libération baloutche et sindi se rapprochent pour combattre l’état pakistanais



Récemment, une nouvelle alliance stratégique a été déclarée entre les mouvements indépendantistes armés baloutches et sindis. Le porte-parole de Baloch Raj Aajoi Sangar (BRAS), Baloch Khan, avait annoncé que suivant une rencontre entre les représentants de BRAS et la Sindhudesh Revolutionary Army (SRA), un front uni basé sur une stratégie commune pour la libération des peuples baloutche et sindi du Pakistan a été établi. Le BRAS est une alliance qui unifie quatre organisations armées indépendantistes baloutches : Baloch Liberation Army (BLA), Balochistan Liberation Front (BLF), Baloch Republican Army (BRA) et Baloch Republican Guards (BRG). La SRA est une organisation armée indépendantiste sindi qui lutte pour la libération du Sind, qui est aujourd’hui la subdivision sud-orientale du Pakistan. Le 19 juin, la SRA a mené trois attentats à la bombe ciblant les Rangers, une force paramilitaire responsable de la répression brutale d’activistes politiques.

La décision d’établir le front uni a été prise sur la base d’une analyse de la situation géopolitique actuelle. Baloch Khan a déclaré que « Aujourd’hui, à ce stade de l’histoire, nous luttons contre un autre envahisseur, occupant et pilleur, sous la forme de l’État contre nature du Pakistan (le Pendjab). Le temps est arrivé pour les Sindis et les Baloutches de vaincre ce pillard occupant de leurs territoires respectifs par un front commun ». La nouvelle alliance reconnaît une longue histoire partagée entre les deux peuples opprimés et qu’ils ont un ennemi commun : l’État du Pakistan, dirigé principalement par les Pendjabis. L’analyse de la nouvelle alliance va encore plus profond en reconnaissant le moteur économique derrière leur oppression : le social-impérialisme chinois. Les alliés reconnaissent que la Chine intensifie sa présence économique dans leurs territoires pour nourrir les besoins de son impérialisme en ressources naturelles et des lieux critiques sur le plan logistique, tel que le port de Gwadar. L’État pakistanais est une semi-colonie qui sert les intérêts chinois et la politique génocidaire de l’armée pakistanaise au Baloutchistan démontre jusqu’où l’État est prêt à aller pour ouvrir la voie à son maître impérialiste. La Chine cherche à exploiter les territoires baloutches et sindi pour développer le China-Pakistan Economic Corridor (CPEC). CPEC est un projet d’infrastructure énorme qui connecte l’ouest de la Chine à la mer d’Arabie en traversant principalement le Pakistan. Le projet répond aux besoins économiques et militaires du social-impérialisme chinois contre l’impérialisme étatsunien.

L’alliance invite le soutien des autres pouvoirs régionaux, incluant l’Inde, à la soutenir contre le Pakistan et la Chine dans l’intérêt de la paix régionale et la stabilité à l’échelle mondiale. Plus important encore, l’alliance va chercher à se renforcer en se connectant avec d’autres peuples opprimés et organisations de résistance avec le but de libérer les peuples opprimés du Pakistan. Comme BRAS, l’alliance sindi-baloutche représente un grand pas en avant pour les mouvements de libération dans le pays en tant que début d’un processus d’unification de tout les peuples opprimés du pays pour mener une lutte coordonnée contre le Pakistan, son régime militaire, et le social-impérialisme chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *