Liban : Macron profite de la crise pour renforcer l’impérialisme français



Alors que Beyrouth, capitale du Liban, a été dévastée ce mardi 4 août par l’explosion de 2750 tonne de Nitrate d’Ammonium, Emmanuel Macron, Président de l’État impérialiste français, s’est rendu au Liban ce jeudi 6 août. Le but de sa visite ? Renforcer l’impérialisme français dans le pays.

Le soir même des explosions, ayant causé la mort d’au moins 154 personnes, Emmanuel Macron a annoncé que l’État français allait envoyer de l’aide internationale au Liban. Bien-sûr, cette aide n’est en aucun cas désintéressée, il ne s’agit en aucun cas de solidarité internationale, mais bien d’un moyen de s’ingérer dans les affaires internes du Liban afin de renforcer la domination impérialiste française dans le pays.

Alors que le Liban est confronté à une crise économique majeure (le pays est en cessation de paiement de sa dette), alors que les structures hospitalières sont incapables de gérer l’afflux de blessés, alors que la crise du Covid-19 a encore accentué la fragilité économique du pays, alors que les libanais se révoltent courageusement depuis un an contre leur État corrompu et soumis aux impérialistes, Macron a bien l’intention de profiter de cette explosion pour « jouer les héros » et apparaître comme le sauveur du Liban, dans le but évident de renforcer la mainmise de l’État français sur le pays.

Pour cela, Emmanuel Macron et l’État français instrumentalisent la légitime colère des libanais à l’encontre de leur gouvernement pour poser l’État français en sauveur. C’est dans ce but qu’Emmanuel Macron s’est rendu au Liban ce jeudi 6 août, sur les lieux mêmes de l’explosion qui a laissé 300 000 personnes sans domicile. Interrogé par des libanais en colère contre leur gouvernement, Macron s’est permis d’affirmer ouvertement sa volonté d’ingérence dans les affaires internes libanaises. En effet, le Président de l’État impérialiste français s’est offert un « bain de foule » au cours duquel il a annoncé publiquement qu’il allait demander des réformes au gouvernement libanais et leur proposer un « nouveau pacte politique » avant d’affirmer qu’il reviendrait le 1er septembre pour « prendre ses responsabilités » si ce « nouveau pacte politique » n’était pas appliqué. Si les responsabilités dont parle Macron demeurent relativement floues, il s’agit néanmoins d’une menace d’ingérence à l’encontre de l’État libanais corrompu et déjà soumis par l’impérialisme français.

Néanmoins, le peuple libanais n’est pas dupe et continue de se mobiliser. Deux jours après le drame, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour protester contre le gouvernement qu’ils tiennent pour responsable de la catastrophe. Le salut du peuple libanais ne passera en aucun cas par une influence encore plus grande de l’impérialisme français qui est déjà responsable de la situation désastreuse du Liban. Au contraire, l’émancipation du peuple libanais ne pourra pas se faire sans une intense lutte contre l’impérialisme français.

3 thoughts on “Liban : Macron profite de la crise pour renforcer l’impérialisme français”

  1. D. Vanhove dit :

    “Deux jours après le drame, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour protester contre le gouvernement qu’ils tiennent pour responsable de la catastrophe”…
    c’est évidemment le plus facile à souligner… mais c’est passer sous silence les ingérences extérieures (et particulièrement françaises) qui ont, avec le “clan Hariri”, ruiné le pays pdt des décennies (écoutez et lisez à ce propos, les explications de Georges Corm, spécialiste du dossier en tant qu’ancien ministre de l’économie & des finances)…
    c’est aussi, passer sous silence une possible/probable intervention extérieure qui pourrait avoir fait usage d’une arme nouvelle…
    pour un site qui se veut défenseur des peuples, une telle affirmation me semble donc qq peu hasardeuses… et pour ma part, non, ce n’est pas le gouvernement libanais qui se trouve pieds & poings liés par l’ingérence des impérialistes extérieurs qui doit être désigné comme responsable du drame qui s’est passé le 04 août, mais bien ceux qui veulent détruire le Hezbollah à N’IMPORTE QUEL PRIX!…
    dans ce genre de scenario catastrophe, la question à se poser d’emblée est: à qui profite le crime?
    je vous laisse le soin d’y répondre… (il n’y a pas à chercher bien loin!)

    1. admin dit :

      Dans un article précédent, nous soulignons : les impérialistes et leurs marionettes sont responsables !

  2. argala lynagh dit :

    non aux idiots qui affichent des potences de nasrallah et aoun dans les manifs, agents de la révolution orange au liban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *