La ligue arabe fragilisée face à la question de la Palestine



Mardi 15 Septembre 2020 fût un jour noir pour la Palestine et ses défenseurs. En effet, à la Maison Blanche se tenait un accord dit « historique », les « accords d’Abraham », soit le traité de normalisation des relations entre l’Etat impérialiste sioniste d’Israël et les monarchies que sont les Emirats arabes unis et le Bahreïn. Ces deux pays arabes, en signant ce traité de normalisation, affirment donc officiellement reconnaitre l’Etat d’Israël comme tel et légitiment donc sa présence illégale et immorale sur les terres du peuple palestinien. Cet accord est le premier signé depuis la fin du 20ème  siècle, ou l’Egypte en 1979 et la Jordanie en 1994 avait déjà ratifié ce texte.

Annoncé depuis mi-août pour les Emirats Arabes unis, l’accord du roi du Bahreïn de participer à cette trahison contre le peuple palestinien fût une surprise pour toutes et tous. 

Il est important de comprendre la géopolitique du Moyen-Orient pour comprendre pourquoi deux pays membres de la Ligue Arabe ont signé ces accords avec l’Etat sioniste d’Israël.

Bien que ces quelques lignes ne prétendent pas et n’ont pas pour vocation à détailler les tenants et aboutissants de la géopolitique au Moyen-Orient, nous allons tenter de dresser un bref portrait de la situation actuelle afin d’être clair pour tous nos lecteurs et lectrices.

Outre l’Etat d’Israël allié à l’impérialisme Etats-Unien et soutenu par les puissances occidentales qui, en occupant et colonisant illégalement les terres des palestiniens, entretient une grave division et une situation de tension au sein du Moyen-Orient, il convient de parler des dissensions présentes au sein même du monde arabe.

Pour résumer grossièrement, nous avons deux camps opposés, les chiites regroupés principalement au sein de l’Iran et les sunnites present entre autres  dans les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite.  Ces deux courants au départ religieux et maintenant politiques bien que descendant directement de l’Islam s’opposent fortement au point de s’affronter par des guerres indirectes et/ou tirs de missiles. Le contrôle de vastes champs pétrolifères est également en jeu dans ces guerres, car comme bien souvent pour les responsables politiques, l’appât du gain dépasse la religion ou la morale.

Les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite sont donc en guerre plus ou moins perpétuelle contre l’Iran. Du côté  occidental, les États-Unis considèrent également l’Iran comme leur ennemi politique principal au Moyen-Orient. Raison parfaite pour que les Emirats Arabes Unis, tout comme le royaume de Bahreïn, en échange d’avantages commerciaux et militaires, acceptent de reconnaitre et de signer l’accord de normalisation à propos d’Israël.

Selon les dernières informations, l’Arabie Saoudite serait prête à signer un traité de normalisation dans les mois qui suivent. En attendant, elle collabore étroitement avec les américains pour créer un front commun avec Israël contre l’Iran, au mépris du juste combat contre l’Etat sioniste israélien qui opprime et massacre des dizaines de palestiniens et palestiniennes tous les jours depuis des dizaines d’années.

Comme l’a dit notre camarade Georges Abdallah il y a quelques jours dans sa déclaration depuis sa cellule de prison : « La Résistance palestinienne a et aura à affronter le « bloc réactionnaire arabo-sioniste » dirigé par les puissances impérialistes. »

Cette analyse est juste, doit être affirmée, portée haut et fort. Les peuples ne peuvent et ne doivent pas compter sur leurs dirigeants dans le système impérialiste. En effet, les dirigeants trahiront sans hésiter les aspirations de leur peuple dans l’objectif d’assoir leur dynastie et/ou de d’accroitre leur pouvoir et leur richesse. Il convient donc de créer une résistance à l’oppresseur israélien et aux dirigeants arabes avides et égoïstes. Mais ce seul combat ne suffira pas car l’Etat d’Israël et les puissances arabes ne sont que les pantins des occidentaux. Pour vaincre et libérer la Palestine il convient à la fois de s’attaquer à Israël et ses alliés mais également de lutter pour renverser le système impérialiste en lui-même et donc ses représentants que sont l’Otan, les Etats Unis et les plus grandes puissances occidentales comme la France ou l’Allemagne par exemple.

C’est seulement et seulement en créant un immense front communiste, capable de renverser le système impérialiste mondial que les peuples seront libérés de leurs chaines et pourront retrouver leur autonomie, ainsi que leur honneur et leur liberté !

Que mille initiatives solidaires fleurissent en faveur de la Palestine et de sa prometteuse Résistance !

Vive la lutte du peuple palestinien !

Liberté pour notre camarade GIA !

Palestine vivra !! Palestine vaincra !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *