De la guerre commerciale à la guerre..



Nous aurions pu imaginer que les accords de janvier, qui furent une grande victoire de l’impérialisme US sur le social-impérialisme chinois, auraient marqué une pause. Il n’en est bien sur rien, l’impérialisme n’a pas de pause, il ne le peut pas, il doit continuer à reproduire son capital, c’est une course sans fin vers l’avant , une course folle. Cette posture est renforcée par la crise ultime du système impérialiste mondial. Avec un caractère d’hyper-puissance hégémonique, les USA ne peuvent que faire marcher le monde vers la guerre. Pour se maintenir, ils doivent continuer à dominer militairement le monde, ce qui nécessite une armée plus que pléthorique (avec un complexe militaro-industriel démentiel), dont l’entretien mine toujours plus les finances américaines, qui pousse donc l’Etat à aller toujours plus vers l’ouverture de nouveaux marchés ou à la conquête d’autres. Comme nous le voyons c’est un cercle vicieux qui ne peut qu’approfondir les contradictions à l’extrême, à l’intérieur même de l’ogre US mais aussi et surtout dans le monde.

La pandémie qui provoqua l’effondrement, passager, de l’économie US aurait pu faire penser que nous vivions le crépuscule du vieux monde impérialiste. Mais cette pandemie sert aujourd’hui à renforcer les monopoles US, ultras-dominants. La destruction des forces productives liée à l’arrêt de l’économie mondiale permet une nouvelle concentration et une nouvelle centralisation des capitaux dans quelques mains.

Les USA savent qu’ils ont la main par le biais de la domination du dollar, de leur appareil militaire largement dominant. Ils peuvent donc se permettre de ne laisser aucun répit aux chinois qui, de leur côté, ne sont pas prêt à un affrontement majeur avec les USA. Nous avons donc après la guerre économique, celle, technologique, qu’ils mènent tambour battant. Le mensonge des impérialistes occidentaux sur la prétendue nouvelle hégémonie chinoise vient d’éclater comme un ballon de baudruche : Huawei va manquer de puce pour fabriquer ses téléphones mobiles haut de gamme ! Et oui, les composants technologiquement les plus avancés sont importés des USA, ou via des filiales détenues par leurs capitaux, dans ce cas c’est un fournisseur taiwanais. Tiktok et Webchat sont aussi visés par Trump et sa clique.

Le but est bien sûr de maintenir la Chine technologiquement inférieure et surtout dépendante, alors que celle-ci progresse à grand pas. Le gouvernement chinois le sait et va investir 1235 milliards de dollars dans l’innovation technologique pour tenter de rattraper ce retard.

Les USA, aujourd’hui, menacent de saisir les biens  financiers chinois alors que la faiblesse de l’appareil économique chinois nécessite l’exportation de capitaux.

Les impérialistes US doivent maintenir une pression constante sur tous les fronts pour éviter tout espoir de développement de la Chine social-impérialiste. Alors qu’à la mi-juillet, les USA mettaient fin aux accords commerciaux préférentiels avec Hong-kong, ce 17 septembre 2020, Taiwan a reçu la visite du sous-secrétaire d’Etat américain pour la croissance économique, l’énergie et l’environnement Keith Krach à Taiwan. Rappelons que les USA n’avaient plus de relations officielles avec Taiwan depuis 1979 afin de s’assurer de la neutralité chinoise face à l’URSS. Les Chinois ont naturellement répondu par des exercices militaires face à cette ingérence flagrante des USA.

Les USA vont continuer de préssurer la Chine jusqu’à ce que la situation devienne intenable pour le social-impérialisme, pour l’instant il y a encore de la marge mais notre monde de 2021 n’est plus celui des années 2000, tout s’accélère.

Ces milliers d’actions plus ou moins importantes pavent inévitablement le chemin vers la guerre inter-impérialiste. Aucun impérialisme ne se soumet sans se battre jusqu’à son dernier souffle. Partout dans le monde, les baïonnettes s’aiguisent, les armées sont renforcées, les sociétés sont militarisées, tout cela est nécessaire pour mener la guerre qui va de pair avec le système impérialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *