Inde : manifestations massives suite à l’arrestation de six militants révolutionnaires



Le 6 décembre, dans le district de Narayanpur (État du Chhattisgarh), dans le centre de l’Inde, des milliers de villageois ont manifesté pour protester suite à l’arrestation de six militants révolutionnaires maoïstes. Ces manifestations montrent à quel point les masses populaires indiennes soutiennent avec combativité l’action des révolutionnaires maoïstes.

Depuis 1967, les masses populaires indiennes mènent une lutte révolutionnaire acharnée contre le vieil État indien. Cette lutte prend la forme d’une guerre populaire prolongée, stratégie révolutionnaire reposant sur la mobilisation des masses populaires. L’État du Chhattisgarh, dans lequel ont eu lieu les manifestations de ces derniers jours, est un des États dans lesquels les révolutionnaires sont les mieux implantés.

En effet, les maoïstes y disposent de réelles bases rouges dans lesquelles les masses populaires peuvent poser les bases du futur pouvoir communiste. Face au vaste mouvement révolutionnaire maoïste, le vieil État indien se défend avec une répression féroce. Ainsi, six maoïstes présumés ont été récemment arrêtés dans le district de Narayanpur. Ils sont accusés par l’État indien d’avoir participé à des actions armées.

Face à cette répression, les masses populaires ne se laissent pas faire et soutiennent les révolutionnaires. En effet, dans les jours qui ont suivi ces arrestations, plusieurs milliers de paysans indiens ont manifesté pour exiger la libération des révolutionnaires. Ces manifestations montrent la détermination des masses populaires à lutter contre le système féodal qui, dans les campagnes indiennes, opprime le peuple.

Les revendications des manifestants se sont vite étendues, et désormais, ces derniers exigent la mise à l’arrêt de l’extraction de minerai de fer dans la région, ainsi que le démantèlement des camps de sécurité, créés par l’État réactionnaire indien pour tenter d’écraser le mouvement révolutionnaire.

Ces manifestations interviennent dans un contexte particulier au sein de l’État indien. En effet, ces dernières semaines, d’immenses manifestations de paysans ont eu lieu contre le gouvernement fasciste du premier ministre Modi.

De plus, la People’s Liberation Guerilla Army, armée révolutionnaire liée au Parti Communiste d’Inde (maoïste) célèbre actuellement ses 20 ans et se prépare à une grande année de lutte. Dans ce contexte particulièrement tendu, les masses populaires indiennes nous montrent donc une fois de plus qu’elles sont prêtes à lutter jusqu’à la victoire contre le régime réactionnaire qui les gouverne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *