URGENT, BRÉSIL : Appel à la solidarité internationale !

URGENT, BRÉSIL : Appel à la solidarité internationale !

Nous publions la traduction d’un appel urgent à la solidarité internationale avec le mouvement révolutionnaire paysan au Brésil :

“Le gouvernement de Rondônia menace de commettre un nouveau massacre dans la ferme Santa Elina, située dans la région de Rondônia, en Amazonie occidentale, au Brésil.

Nous dénonçons le déclenchement ces derniers jours par le gouvernement de Rondônia, dirigé par le gouverneur, également colonel de la police militaire, Marcos Rocha, et le secrétaire à la sécurité Cisneiro Pacha, “le boucher de Santa Elina”, d’une série d’actions et de préparatifs qui indiquent une nouvelle offensive sinistre de réaction contre le mouvement paysan, qui prend de l’importance dans toute l’Amazonie occidentale. Cette offensive réactionnaire contre le mouvement paysan se déroule au milieu de l’aggravation de la contradiction entre révolution et contre-révolution et des développements importants de la situation politique au Brésil.

Dans leur campagne, les réactionnaires ont commencé à classer le mouvement paysan révolutionnaire comme une organisation armée et mènent une intense et vaste campagne répressive réactionnaire avec des persécutions, des assassinats, de la diffamation afin de le criminaliser comme une organisation terroriste. Afin aussi de capturer ses dirigeants dans le but, déjà infructueux, d’écraser le mouvement paysan révolutionnaire. Mais, ce n’est pas tout, la réaction tente de réprimer le mouvement révolutionnaire dans son ensemble, y compris la presse populaire et démocratique.

Pour mettre en œuvre son plan sinistre, l’ennemi a besoin d’obtenir la faveur de l’opinion publique, en brandissant le fantôme des évènements d’août 1995, connus internationalement comme le “massacre de Corumbiara”, que le mouvement paysan révolutionnaire a défini comme la “bataille de Santa Elina”.
Le mouvement paysan révolutionnaire mène sa propre campagne contre les réactionnaires, avec comme mot d’ordre “combattre et résister“, en faisant appel à l’exemple de la bataille héroïque de Santa Elina pour la terre, bataille au cours de laquelle la paysannerie pauvre a remporté une grande victoire politique et morale, malgré le massacre commis par les propriétaires terriens et des forces répressives de l’ancien État, qui se sont nourris du sang des paysans pauvres.

Aujourd’hui, avec cette note, nous commençons de manière urgente et immédiate la grande campagne internationale de solidarité avec la lutte du mouvement paysan révolutionnaire dans cette région particulière. Il est important que les organisations démocratiques, les personnalités, les artistes, etc. envoient leurs protestations et dénoncent le Secrétaire de la Sécurité de Rondônia, Cisneiro Pacha “boucher de Santa Elina” et le gouverneur de l’État, le Colonel de la Police Militaire, Marcos Rocha. En temps voulu, nous vous fournirons les détails, les directives et les développements de la campagne dès que nous recevrons les informations correspondantes.”

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *