À Rennes, les masses se rassemblent contre le racisme !

À Rennes, les masses se rassemblent contre le racisme !

Samedi 17 avril, dans le quartier Villejean à Rennes, environ 150 personnes se sont rassemblées contre le racisme et l’islamophobie.

Une semaine plus tôt, le dimanche 11 avril au matin, des tags islamophobes avaient été découverts sur le centre culturel Avicenne du quartier. Sur ce lieu comprenant un centre culturel ouvert à tous ainsi qu’une mosquée, on pouvait lire des propos tels que « Vive le roy », « Non à l’islamisation », « Catholicisme religion d’État » ou encore « Les croisades reviendront ». Signés de fleurs de lys, ces tags portent la marque de l’Action Française, groupuscule fasciste qui prône le retour à la monarchie en France.

Suite à cet événement, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, lui-même ancien membre de l’Action Française, s’est rendu sur place le jour même pour « témoigner la solidarité du gouvernement » et dire que « s’attaquer à un lieu de culte, un lieu de culte musulman, c’est s’attaquer à la République ». Une visite qui intervient dans un contexte d’offensives anti-musulmanes de la part du gouvernement, avec par exemple la très décriée Loi Séparatisme dont le texte a été approuvé lundi 12 avril au Sénat.

Face à cette attaque de la part d’un groupe fasciste et cette vitrine de bons sentiments de la part du gouvernement, des organisations et associations du quartier Villejean à Rennes, où est situé le centre culturel Avicenne, ont donc pris l’initiative d’organiser un rassemblement contre le racisme et l’islamophobie. Parmi ces organisations se trouvait Kune, organisation de femmes, Si on s’alliait, association revendicative pour de meilleures conditions de vie, et Jeunes Révolutionnaires. En trois jours, les habitantes et habitants du quartier, à qui s’adresse l’événement, ont été prévenus aux moyens d’affiches et de bouche-à-oreille.

À 14h30 samedi, le rassemblement commence à se mettre en place. Sous le regard attentif des passants, des membres de Jeunes Révolutionnaires réalisent un graffiti sur une banderole rouge tendue au milieu de la place centrale du quartier, où l’on peut lire « Tou.tes uni.es à Villejean ». Sur des fils accrochés de part et d’autre de la banderole, les habitantes et habitants sont incités à répondre à la question « Qu’avez-vous ressenti face aux tags islamophobes écrits sur le centre culturel Avicenne ? ». Peu après 15h, environ 150 personnes sont rassemblées sur la place, et les organisatrices prennent la parole pour accueillir les personnes présentes. La première intervention est celle d’un représentant de l’association Mosaïque Bretagne Maroc, qui récapitule les évènements du dimanche passé. S’en suit des interventions de Kune, Si on s’alliait et Jeunes Révolutionnaires. Des habitantes prennent ensuite la parole, qu’elles soient déjà connues, comme Awa Gueye, sœur de Babacar, tué par la police rennaise il y a 5 ans, ou des anonymes du quartier. Si l’émotion est présente, l’ambiance est revendicative.

Parmi les mots d’ordre, l’idée que la paix est nécessaire, mais qu’elle est nécessaire entre les habitantes et habitants du quartier, face à celles et ceux qui propagent la haine et le racisme. Et surtout, le fait que l’organisation et la solidarité sont essentielles pour lutter pour nos droits.

À la fin du rassemblement, un petit cortège mené par des mères musulmanes du quartier, durement touchées par le racisme, notamment du gouvernement, s’élance en direction du centre culturel. Certaines d’entre elles prennent la parole, rappelant encore une fois la nécessité de la lutte et de l’organisation, et appelant les personnes présentes à se joindre aux organisations travaillant dans ce but dans le quartier, notamment Jeunes Révolutionnaires.

Fortes de la réussite de ce rassemblement, les organisations du quartier, en lien étroit avec les habitantes et habitants, vont continuer à accentuer la lutte pour de meilleures conditions de vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *