Grand Lyon Habitat vole les locataires, les masses s’organisent pour riposter !

Grand Lyon Habitat vole les locataires, les masses s’organisent pour riposter !

Alors que Grand Lyon Habitat, principal bailleur social à Lyon, prélève des frais abusifs aux habitants depuis de nombreuses années, dans le 8ème arrondissement de la ville, la riposte s’organise.

Ce dimanche 25 avril, à l’initiative des membres du Comité Prolétarien d’Entraide et de Solidarité (CPES), une assemblée générale de lutte a eu lieu dans le 8ème arrondissement de Lyon. Dans les jours précédant cette assemblée, une action de sensibilisation avait déjà été organisée sur le marché et une liste de revendications placardée sur les murs de l’arrondissement :

1 – Arrêt du prélèvement et remboursement des frais de câble numérique pour tous les habitants n’ayant pas de contrat chez SFR.

2 – Pose de serrures neuves sur la porte de chaque cave individuelle ET sur la porte d’accès aux caves de chaque bâtiment.

3 – Nettoyage des caves de la résidence au moins une fois par mois aux frais de Grand Lyon Habitat. Rénovation des caves inutilisables et remboursement des frais de cave compris dans les charges locatives pour tous les habitants concernés.

En effet, comme l’a rappelé un membre du CPES lors de l’assemblée générale, depuis de nombreuses années, les habitants et habitantes du quartier payent des frais de câble numérique. Pourtant, seuls les habitants ayant un abonnement internet chez SFR peuvent en bénéficier, les autres payent pour une installation inutile. Dans de nombreux bâtiments du quartier, les caves sont délabrées et inutilisables, pourtant, Grand Lyon Habitat continue de compter des frais de cave dans les charges locatives et demande aux habitants de payer de leur poche si ils veulent que leur cave soit rénovée.

Pour le CPES, l’assemblée générale a été l’occasion de lancer une pétition pour obtenir satisfaction de toutes ces revendications, et plusieurs dizaines d’habitants présents à l’assemblée, mais aussi plusieurs passants curieux l’ont déjà signée.

Le moment fort de cette assemblée a été le discours d’un membre du CPES. Debout devant une banderole sur laquelle il était écrit « Grand Lyon Habitat nous vole, stop à l’injustice ! », le jeune homme a tenu à rappeler que ces frais abusifs sont inacceptables et totalement injustes. Il a également affirmé que sur plusieurs années, ces frais abusifs prélevés représentent plusieurs millions d’euros à l’échelle de la métropole lyonnaise. Il a aussi dénoncé le mépris de Grand Lyon Habitat vis à vis des habitants du quartier, qui sont nombreux à s’être retrouvés face à un mur lorsqu’ils ont souhaité faire part de leurs problèmes au bailleur. Enfin, le jeune homme a nommé sans ambiguïté les responsables de cette situation : la direction de Grand Lyon Habitat, elle-même sous autorité de la présidence de la Métropole de Lyon.

Pour les habitants du quartier, cette assemblée générale a été l’occasion de témoigner de nombreux problèmes sur les questions relatives au logement : frais de chauffage anormalement élevés, même en été, manque de places de parking, logements parfois trop petits pour des familles nombreuses, etc.

Forts de cette réussite, les membres du CPES sont prêts à intensifier la lutte jusqu’à satisfaction totale des revendications des habitants et habitantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *