Tensions en Palestine : les masses se soulèvent face à l’occupation, Israël tue des enfants dans des bombardements sur Gaza

Tensions en Palestine : les masses se soulèvent face à l’occupation, Israël tue des enfants dans des bombardements sur Gaza

La tension est encore montée d’un cran en Palestine ce lundi 10 mai. Sur l’esplanade des mosquées, à Jérusalem, des affrontements ont eu lieu toute la journée entre jeunes palestiniens et forces d’occupation israéliennes. Le même jour, des bombardements israéliens dans la bande de Gaza ont fait au moins 28 morts dont 9 enfants.

Depuis plusieurs semaines, la situation est particulièrement tendue en Palestine. En cause, des provocations de la part de suprémacistes juifs dans les quartiers arabes de Jérusalem. Aux cris de « mort aux arabes », plusieurs centaines de membres du parti d’extrême droite Lehava ont ainsi défilé dans l’est de Jérusalem le 22 avril. Depuis cette date, les tensions ne sont pas retombées et les provocations se multiplient. L’occupant israélien, qui soutient ses militants les plus racistes, cherche actuellement à expulser de leurs logements 70 familles palestiniennes vivant dans le quartier de Sheikh Jarrah, dans le but d’y créer une colonie juive. Créer des colonies juives dans les zones majoritairement palestiniennes, c’est précisément la stratégie utilisée depuis plusieurs années par le pouvoir israélien afin de détruire, à terme, la Palestine.

Les palestiniens, eux, se défendent face à ces provocations et tentatives d’expulsions. Chaque jour depuis plusieurs semaines, des manifestations ont lieu dans le quartier de Sheikh Jarrah et sur l’esplanade des mosquées, un des principaux lieux saints de l’islam. Ces derniers jours, et particulièrement ce lundi 10 mai, ces manifestations ont tourné à l’affrontement avec les forces d’occupation israéliennes. Il faut dire que le 10 mai est une journée importante : pour les sionistes, elle est célébrée comme la « journée de Jérusalem », date à laquelle, en 1967, les forces armées israéliennes ont pris le contrôle de l’est de la ville. Pour célébrer cette date, les sionistes avaient prévu de défiler dans les quartiers palestiniens de Jérusalem, mais l’importante mobilisation des masses palestiniennes a forcé le régime israélien à annuler la marche. Malgré l’annulation de la marche, des affrontements extrêmement violents ont eu lieu jusque dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa. Au total, plus de 500 palestiniens et au moins neuf policiers israéliens ont été blessés.

Face à cette violence extrême perpétrée par l’occupant israélien, et en soutien à la juste révolte des palestiniens vivant à Jérusalem est, le Hamas a tiré plusieurs roquettes depuis la bande de Gaza, en direction des positions israéliennes. La majorité de ces roquettes ont été interceptées par le « dôme de fer » israélien, un dispositif permettant de faire exploser les roquettes avant qu’elles ne s’écrasent au sol. En réponse à ces tirs de roquette, et dans le but d’écraser toute résistance palestiniennes, les forces armées israéliennes ont commis un nouveau massacre à Gaza, tuant 20 personnes dont neuf enfants, au nom d’une prétendue « lutte contre le terrorisme », qui est en réalité une lutte contre la légitime résistance palestinienne.

Dans plusieurs pays majoritairement musulmans, de grandes manifestations ont eu lieu en soutien à la lutte du peuple palestinien qui se défend encore et toujours face aux agressions répétées de l’occupant israélien. En France, plusieurs manifestations sont également prévues pour ce samedi 15 mai, notamment à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Strasbourg, Lille, Nantes ou encore Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *