Aubervilliers : la police municipale rackette et expulse les migrants

Aubervilliers : la police municipale rackette et expulse les migrants

Après avoir été accusée de propos racistes en juin de cette année, la Police Municipale d’Aubervilliers refait parler d’elle. Dans cette ville de proche banlieue parisienne, la police municipale est aux yeux de tous une milice armée. Aujourd’hui, plusieurs associations dénoncent la police municipale sur des bases humanitaires. Des agents ont en effet détruit illégalement des tentes et du matériel appartenant à des migrants qui tentaient de s’installer le long du canal Saint-Denis. Avec l’automne qui arrive et les expulsions de Paris depuis plusieurs années, ce canal est un des derniers refuges possible. Le Parisien rapporte les propos des policiers : « Ici, on ne veut pas que ça commence à squatter. Les tentes, on les prend et on les fout à la poubelle. ». Cette situation rappelle bien de quel côté se trouvent ces mercenaires, employés par une mairie dont le seul objectif est l’expulsion des migrants et des pauvres afin de valoriser les terrains pour les promoteurs immobiliers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *