Le traître et le néant, un nouveau livre « choc » ?

Le traître et le néant, un nouveau livre « choc » ?

Voilà dix ans qu’ils en sont spécialistes : six mois avant les deux dernières élections présidentielles, les grand reporters Gérard Davet et Fabrice Lhomme publient une enquête à charge contre le président. En 2011, c’était « Sarko m’a tuer », en 2016 « Un Président ne devrait pas dire ça… », qui avait fait scandale et contribué à la chute de François Hollande. On se souvient par exemple qu’il avouait avoir commandité des assassinats ciblé, ou qu’il se justifiait d’avoir traité les personnes qui manifestaient durant son mandat de « sans-dents ».

Cette année, les deux journalistes récidivent avec Le traître et le néant, un livre qui tacle Macron pour son quinquennat. Quel est le point de vue par lequel les journalistes abordent cette question ? Est-ce celui des Gilets Jaunes, principaux opposants à Macron sur ces 5 ans ? Celui de celles et ceux qui ont subi ses réformes et le durcissement de l’État ? Non ! C’est par le point de vue des autres politiciens bourgeois. Ainsi, Le traître et le néant est un réquisitoire dans lequel plus de 110 personnalités politiques, y compris François Hollande (pas rancunier!) s’expriment sur Macron. Davet et Lhomme font en ce moment le tour des plateaux télés pour présenter le livre.

Pourquoi donc s’intéresser à un livre comme celui-ci ? Nous ne recommanderons pas de l’acheter, sauf si vous avez 25€ à perdre. Cependant, il est instructif sur les luttes internes au sein de la bourgeoisie, et notamment sur le rôle de Macron dans tout cela depuis 5 ans, et même avant, lorsqu’il était ministre sous Hollande.

Le traître, c’est la première partie du titre. C’est de Macron qu’il s’agit : traître à son président, Hollande, traître à ses alliés politiques (Bayrou par exemple), traître à ses engagements politiques… Davet et Lhomme interviewent des personnalités qui lui reprochent d’avoir commis ces trahisons, et de s’entourer aujourd’hui de “tocards” pour ne pas l’éclipser et le trahir à son tour. Le néant, la deuxième partie du titre, désigne la politique de Macron : une politique « ni de gauche ni de droite », une politique sans parti, sans Parlement, qui ne tourne qu’autour de lui. Voilà le regard que les adversaires politiques de Macron, souvent ses anciens alliés, portent sur la politique bourgeoise actuelle.

Il y a là une certaine lucidité qui, comme les livres de Davet et Lhomme ont l’habitude de le faire, montre ce qu’il y a de dégoûtant dans la politique bourgeoise. Tout n’est qu’alliance sans principe et coups dans le dos. A cela, Macron a été un maître : il a tué le Parti Socialiste et les Républicains d’un seul coup, balayant 60 ans de politique parlementaire sous la 5ème République. Il s’est mis sur le devant de la scène comme l’homme providentiel, et a éliminé tous ses concurrents. Il est devenu le meilleur ami des financiers français, qui ont abondamment financé sa campagne. Voilà le « nouveau monde » que Davet et Lhomme traitent de « néant ».

Mais avant tout, ce livre montre les contradictions internes de la bourgeoisie française. Une bande de vieux politiciens, amers de s’être faits coiffer au poteau par un requin plus intelligent qu’eux, se lâchent. L’Élysée aurait peur du livre, et aurait interdit aux journalistes de rencontrer certaines personnalités, ce qui renforce le côté apparemment « subversif » du livre. En réalité, à part nous dégoûter un peu plus de la politique bourgeoise (est-ce possible ?), ce bouquin n’apporte pas grand-chose. Il est cependant révélateur de la stratégie de Macron, et de ses relations tendues avec le reste du spectre politique bourgeois, dont il est pourtant l’actuel meilleur représentant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *