France : la légion d’honneur récompense des criminels et des voyous

France : la légion d’honneur récompense des criminels et des voyous

En guise de cadeau (empoisonné) de fin d’année, le gouvernement français nous a “offert” une nouvelle promotion de la légion d’honneur.  La légion d’honneur est la plus haute décoration honorifique française. Elle a été crée par Napoléon en 1802 et sert à récompenser les personnalités les plus distinguées de l’État bourgeois. Cette année, 547 personnes font partie de la cuvée.

Sans surprise, on retrouve un grand nombre de patrons, de politiques ou d’artistes plus ou moins célèbres. Xavier Niel, le propriétaire de Free, est par exemple décoré. On se demande bien quels services il a pu rendre, surtout après les scandales dans lesquels il a été impliqué. En effet, le milliardaire français a été mis en cause dans les Paradise Papers et d’autres affaires fiscales semblables. Il cachait un yacht lui appartenant à Malte, et plusieurs de ses sociétés seraient domiciliées au Luxembourg afin d’éviter les impôts. Pour la bourgeoisie française, de tels détournements ne méritent apparemment pas la prison, mais bien la plus haute récompense de l’État !

Mais Xavier Niel n’est absolument pas le nominé le plus scandaleux. Au contraire, son nom apparaît ridicule à côté de certains !

Pierre Gattaz, ancien président du MEDEF, est par exemple récompensé. Il était devenu célèbre sous le quinquennat d’Hollande, où il avait prétendu pouvoir créer 1 million d’emplois si le gouvernement lui accordait 40 milliards d’€ de crédit aux entreprises. Grand illusionniste, Gattaz avait eu ses 40 milliards, mais le million d’emplois n’est quant à lui jamais apparu…

Autre exemple : le gouvernement a osé nommer Gérard Collomb, ancien maire de Lyon et ministre de l’Intérieur. Ce vieux loup gâteux avait été le premier à propulser Macron au sommet de l’État, dés 2016. Il est aussi responsable de l’affaire Benalla et des violences policières sur les migrants à Calais. En 2019, il a été accusé d’avoir détourné 500 000€ par des emplois fictifs occupés par son ex-compagne.

Mais le pire nom de toute cette liste,  c’est bien Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé. C’est elle qui nous avait menti sur le COVID en déclarant en 2020 que : « le risque d’importation [du virus] depuis Wuhan est pratiquement nul » et que « le risque de propagation est très faible » ! Elle avait ensuite démissionné pour tenter sa chance à l’élection de la Mairie de Paris, en pleine crise sanitaire. Des milliers de personnes sont mortes et un bien plus grand nombre sont tombées malades à cause de son incompétence et de son opportunisme politique. Elle est d’ailleurs mise en examen pour “mise en danger de la vie d’autrui” en septembre 2021. C’est donc en toute logique qu’elle est aujourd’hui récompensée de la légion d’honneur par le gouvernement !

Ces quelques exemples rappellent la différence entre nos intérêts et ceux de l’État bourgeois français. Là où nous ne pouvons voir que des parasites, des criminels et des voyous, la République française voit des alliés, des serviteurs, qu’il faut bien récompenser. Il faut le dire : la Légion d’honneur n’a jamais été décernée pour service rendu au peuple, mais bien pour service rendu à la bourgeoisie française.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *