Focus : La James Connolly House

Focus : La James Connolly House

Nous vous en avions déjà parlé. Le 1er mai 2022, la RWU (Revolutionary Workers Union/ Syndicat des Travailleur.euse.s Révolutionnaires) ainsi que d’autres activistes ont occupé un bâtiment dans le centre de Dublin, en Irlande. Le bâtiment en question était un ancien foyer pour les marins ayant servi pendant la première guerre mondiale (Seaman’s Institute) puis un foyer pour mineurs (Lefroy House). Officiellement ce foyer appartient à la Salvation Army (l’Armée du Salut), qui l’a fermé début 2021. Le bâtiment est resté inoccupé jusqu’à ce que les activistes décident de directement prendre les choses en main. Le bâtiment a été renommé en l’honneur de James Connolly, le révolutionnaire syndicaliste ayant dirigé l’Irish Citizen Army (Armée citoyenne Irlandaise) durant la révolte de Pâques de 1916, date très importante dans la lutte pour l’indépendance et contre l’impérialisme anglais. Dès les premières heures d’occupation des bannières ont été accrochées, clamant « Ouvrez les logements vides » (open all vacant homes) et « Logement pour le peuple » (Housing for the people). En effet, l’Irlande est en pleine crise du logement, où il est extrêmement difficile de trouver un domicile à prix raisonnable et en bon état. Bien sûr, les propriétaires bourgeois profitent de cette situation en faisant des contrats injustes et souvent illégaux ou non déclarés. En Janvier 2022, 9150 personnes étaient à la rue , alors que plus de 100 000 logements ont été comptés vides fin 2021. Pour celles et ceux ayant réussi à se loger, il peut exister un risque d’expulsion. L’Etat Irlandais libre, complice de cette crise, participe au meurtre de milliers de sans-abris.

Depuis le 1er mai ces camarades et de nombreux.euses volontaires travaillent sans relâche afin de rendre le bâtiment habitable en nettoyant et en faisant divers travaux. Une première tentative d’expulsion a eu lieu le 3 mai par la police et de agents de sécurité privés engagés par la Salvation Army. Face à cette tentative, les nouveaux.elle.s occupant.e.s ont résisté et lancé un appel de rassemblement devant le bâtiment, auquel plus de 100 personnes ont répondu présent. Malgré les tentatives de la police, les portes ne leur ont pas été ouvertes.

La James Connolly House est devenue dès ses débuts un lieu de solidarité et d’organisation. Une bibliothèque a été mise en place, et des donations (nourriture, produits d’hygiène, duvets, matelas, etc) de l’extérieur sont reçues régulièrement. Devant la maison, des stands sont très souvent tenus pour distribuer des tracts et faire de la solidarité alimentaire. Des actions plus culturelles sont aussi entreprises, entre de nombreuses créations de posters et d’affiches par divers soutiens et des cours de langue irlandaise tenus chaque semaine. Enfin des sessions de sport ont aussi eu lieu. Au bout de quelques semaines, des appartements du bâtiment ont été mis à disposition pour des personnes dans le besoin. D’autres organisations ont apporté leur aide, comme le CATU (Community Action Tenants Union) Ireland, un syndicat pour les communautés de locataires.

Au bout de deux semaines d’occupation environ, les anciens occupants de l’immeuble ont demandé une injonction contre la James Connolly House. En réponse à cela, divers rassemblements et sittings ont été organisés dans la ville. Au même moment, un autre bâtiment vide a été occupé et renommé la Liam Mellows House afin de libérer encore plus de logements.

Ces occupations menées par nos camarades irlandais est une action forte et remarquable, montrant que le peuple est capable de s’organiser et de se battre pour ses droits fondamentaux, contre la bourgeoisie et ses sbires. Solidarité à la James Connolly House! Dlúthpháirtíocht le Teach Séamus ó Conghaile !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.