Aubervilliers : Mairie criminelle ! Des familles à la rue, des vies brisées !

Aubervilliers : Mairie criminelle ! Des familles à la rue, des vies brisées !

Nous vous en parlions déjà cette semaine. Ce matin, le 89 rue Henri Barbusse à Aubervilliers a été expulsé par la police. Il y a 5 expulsés sans aucune solution directement à la rue, 3 personnes qui ont une nuit d’hôtel seulement. 67 personnes en tout ont dû quitter leur logement en se faisant dépanner par famille et amis. 46 n’ont que des fausses solutions (hôtel 3 jours puis plus rien). 6 ménages ont été tout simplement ignorés car en situation irrégulière.
La loi bourgeoise dit qu’un contrat est un accord même verbal mais les attestations d’hébergement recueillies pas le collectif formé par les habitants solidaires n’ont pas été prises en compte.
Sur place : les habitant.e.s ont pu bénéficier du soutien de La Cause du Peuple, mais aussi du Droit Au Logement (DAL), très présent au cours de la lutte. En addition, le collège situé en face du 89 était en grève et les professeurs ont adressé leur soutien aux expulsés.
Hier déjà, une famille a failli se faire voler les clés par un propriétaire peu scrupuleux qui n’assume pas d’être un marchand de sommeil. Heureusement pour eux, lorsqu’il a rendu visite à ses locataires, ceux-ci étaient absents.
Une femme parmi les personnes expulsées sans relogement a fait une fausse couche la veille de l’expulsion à cause du stress. Elle était présente lors de l’expulsion, déjà de retour. La mairie est coupable, criminelle !
Une famille syrienne s’est faite enfumer par le service d’hygiène de la mairie ! La famille ne parle pas français et a donc besoin d’un traducteur. Une fois les camarades éloignés et la famille isolée par le service d’hygiène, ils leur ont promis une place à l’hôtel à Saint-Denis où ils ont des contacts.
Désespérés et mal informés, ils ont accepté et quitté leur logement vétuste, rendu les clés, et sont partis. C’est seulement ensuite qu’ils ont compris qu’ils devraient payer l’hôtel eux même et que ce que les agents appellent “aide sur place” est juste une invitation à appeler le 115 éternellement et se trouver un assistant social. Mairie escroc et arnaqueuse !
Plusieurs nourrissons, personnes âgées etc ont été expulsés ce matin. Il faut refuser la dispersion des habitant.e.s qui ne conduit qu’à des drames humains sous la complicité de l’État ! Reprenons ce qui nous est dû : des toits pour tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.